Maroc

Axe autoroutier : 50 MDH pour réhabiliter les écoles limitrophes

Le ministère de l’Éducation nationale et ADM s’allient pour réhabiliter les écoles limitrophes de l’axe autoroutier à hauteur de plus de 50 MDH.

Une convention de partenariat a été signée, jeudi à Rabat, entre le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) visant à renforcer leur collaboration pour réhabiliter les écoles limitrophes de l’axe autoroutier. Budget de l’opération: 50 millions DH. La convention a pour buts la réhabilitation et l’équipement des établissements scolaires limitrophes de l’axe autoroutier de matériels informatiques ainsi que l’organisation d’une campagne de sensibilisation au profit des élèves de l’enseignement primaire en milieu rural.


Selon le ministre Saaid Amzazi, cette convention constitue le renouvellement d’un accord conclu entre le ministère et ADM depuis 2008 dans le cadre d’un programme de partenariat qui avait nécessité un budget moyennant 53 MDH au profit de 325 établissements et bénéficiant à 53.000 élèves, permettant ainsi de réhabiliter des établissements scolaires à proximité de l’axe autoroutier. «Il s’agit d’une action qui vient couronner ce qui a été réalisé depuis 2008 et lance une 2ème étape à hauteur de 50 MDH sur les cinq années à venir», a-t-il fait savoir. «Les Autoroutes du Maroc avait entamé depuis 2008 un programme de réhabilitation des écoles adjacentes aux autoroutes en construction, doté d’une enveloppe budgétaire qui s’élève à 53 MDH», a expliqué, de son côté, le DG d’ADM, notant que cet effort est aujourd’hui consolidé à travers ce partenariat qui permettra de décliner un programme d’actions ciblées en vue d’apporter davantage de développement humain et de protection de l’environnement dans la zone d’influence des autoroutes. Notons que ce programme de partenariat repose sur le principe de parrainage, puisque chaque école partenaire est parrainée par un collaborateur qui s’engage à maintenir le lien avec son école et la parrainer durant une année scolaire, le but étant de pérenniser le programme en restant à l’écoute en permanence des besoins de l’école, entre autres.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page