Maroc

Amine Khayatei : “Le Maroc représente 40% de notre chiffre d’affaires” 

Amine Khayatei 
Directeur Maroc de Pronatlas

 

Quelle est l’étendue de Pronatlas au Maroc ? Et quel bilan de sa présence ?
Nous sommes très contents de l’évolution de l’utilisation de Pronatlas. Pendant la Coupe du Monde 2018, nous avons accompagné une vingtaine d’entreprises. Aujourd’hui, nous avons atteint les 100 entités participantes. Cela montre que le marché a bien accepté ce type d’innovation.

 

Que représente le Maroc dans votre stratégie globale ?
Le Maroc est notre deuxième marché le plus important après celui de la France. Il représente à peu près 40% de notre CA. Nous avons pour ambition de développer le même concept sur d’autres pays africains comme la Tunisie, le Sénégal,….

 

Qu’en est-il du plus que vous allez apporter aux opérateurs nationaux dans le cadre de cette coupe du monde ?
Pronatlas est la seule application qui peut ressembler tous les collaborateurs d’une société, peu importe où ils se trouvent, avec un coût accessible à n’importe quelle structure puisque cela démarre à 5.000 DH pour tout l’événement. Pendant un mois, le stagiaire se retrouve au même rang que l’associé. Je vous laisse imaginer ce que cela apporte à l’entreprise en termes de marque employeur et comment les salariés deviennent, par eux-mêmes, de vrais ambassadeurs en parlant positivement de l’entreprise où ils travaillent.

 

Quels domaines touchez-vous en plus du foot ?
Nous nous adaptons en fonction des domaines les plus suivis au Maroc. Clairement, le foot est le numéro 1. Ceci étant, chez nos partenaires Corporico en France, nous allons pouvoir proposer la Coupe du Monde de rugby, la Coupe du Monde de foot féminine, le hand, le tennis et bien d’autres sports.

 

Les entreprises marocaines sont-elles preneuses de ce type d’initiative ?
Les entreprises adorent tout simplement. Essayer Pronatlas, c’est l’adopter ! 95% des sociétés qui l’ont utilisée renouvellent l’action pour la prochaine coupe du monde. Pour les 5% qui ne le font pas, ce n’est qu’une question de budget. Ainsi, notre promesse de créer des ondes positives au sein de la société est une promesse tenue. Aujourd’hui, les entreprises sont plus preneuses que jamais. Surtout avec la Coupe du Monde, les «corporate» cherchent une manière innovante de rassembler et fédérer leurs collaborateurs
Quel gain pour Pronatlas ?
Premièrement, nous sommes heureux d’apporter une telle innovation au Maroc et de contribuer à un changement des mentalités au sein même des entreprises. Concernant l’aspect financier, nous sommes sur des marges assez basses car nous ciblons la masse.

 

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page