Maroc

Actionnariat : le projet d’OPA obligatoire sur Lydec, déposé

Selon Lydec, Veolia détient, désormais, 86,22% du capital de Suez, son actionnaire majoritaire. En effet, le règlement-livraison de l’offre de Veolia sur Suez a entraîné le dépôt d’un projet d’offre publique d’achat sur Lydec, en date du 21 janvier. 

C’est désormais officiel, Veolia dépose son projet d’offre publique d’achat (OPA) sur Lydec ce vendredi. En effet, après avoir été suspendu de la bourse le 14 janvier dans l’attente d’annonces importantes, l’opérateur note que «Veolia détient désormais 86,22% du capital de Suez (actionnaire majoritaire de Lydec)». En effet, l’OPA initiée en France par la société Veolia Environnement SA (Veolia) a été clôturée le vendredi 7 janvier 2022, informe le délégataire dans ce sens. Pour rappel, cette OPA porte sur les titres de la société Suez SA, détentrice indirecte d’une participation de 51% du capital et des droits de vote de Lydec, dont les actions sont admises à la cote de la Bourse de Casablanca.


«Conformément aux termes de l’article 18 de la loi n° 26-03 relative aux offres publiques sur le marché boursier, le règlement-livraison de l’offre de Veolia sur Suez entraînera le dépôt d’un projet d’offre publique d’achat sur Lydec dans les 3 jours qui suivent (ndlr : à savoir ce vendredi 21 janvier)» , indique Lydec, précisant que le règlement-livraison des titres objet de l’OPA initiée en France par Veolia sur les titres de Suez, est intervenu le 18 janvier 2022.

Selon les informations communiquées par Euronext Paris, 363.641.261 actions Suez ont été apportées à l’offre. Au total, Veolia est en mesure de détenir 551.451.261 actions, représentant 86,22 % du capital et des droits de vote de Suez, note le communiqué. Pour rappel, au titre du 3e trimestre 2021, le chiffre d’affaires de Lydec a atteint 1,882 MMDH, soit une hausse de 2,1% par rapport au 3e trimestre 2020. Les investissements de la Gestion Déléguée s’élèvent, quant à eux, à 239 MDH, ce qui équivaut à une baisse de 12,4% par rapport au 3e trimestre 2020, dont 85 MDH financés par le Délégataire. En cumul depuis le début de l’année 2021, ces investissements affichent une baisse de 19%, à 524 MDH. Ceci est principalement dû aux fortes précipitations qui ont concerné la ville de Casablanca en début d’année et aux retards de mise en œuvre d’autorisations administratives. En tout cas, le délégataire a poursuivi ses travaux visant à protéger le Grand Casablanca contre les risques d’inondations, notamment l’achèvement des travaux du système d’assainissement pluvial de la Route Nationale n°1, constitué de galeries souterraines et collecteurs de desserte permettant la lutte contre les débordements, pour un coût global de 254 MDH. Lydec a, également, lancé les travaux de réalisation du bassin de stockage des eaux pluviales BO3 qui permettra de protéger la zone d’extension de Lahraouiyine des débordements. Le coût prévisionnel de ce projet s’élève à 26,4 MDH.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page