Maroc

30 chefs d’État attendus au TICAD

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

 

 


Pour la première fois depuis son édition initiale en 1993, la Conférence internationale de Tokyo pour le développement de l’Afrique (TICAD) se tiendra sur le continent africain et non au Japon. La 6e conférence nippo-africaine (TICAD) s’ouvrira, samedi 27 août, à Nairobi (Kenya) avec la volonté pour Tokyo de se démarquer de l’aide fournie par Pékin.

Cette rencontre connaîtra la participation du Premier ministre japonais Shinzo Abe et de plusieurs membres de son gouvernement. Quelque 30 chefs d’État africains y sont attendus, de même qu’une très importante délégation du secteur privé nippon. «La force du Japon, ce sont ses technologies de haute qualité et la formation du personnel», a souligné Abe jeudi matin.

Trois grands thèmes seront au menu des travaux pour aboutir à ce qui devrait être la déclaration de Nairobi : le développement économique, un volet sanitaire, dont un projet de couverture sociale pour tous, et enfin la stabilité sociale.
 
Le Japon rivalise avec la Chine

Le Japon veut jouer un rôle de premier plan dans le financement et la construction de nouvelles infrastructures en Afrique, offrant dans ce sens une prestation de meilleure qualité que la Chine.
 
Le rôle du Maroc
 
Pour le Maroc, le TICAD est une occasion de mettre en avant son rôle clé dans la concrétisation de la coopération triangulaire entre les pays africains et le Japon. Le Maroc prendra donc part à cette rencontre au sommet.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page