Politique

Sahara: Plusieurs pays réaffirment leur soutien à une solution politique mutuellement acceptable

Plusieurs pays ont apporté leur soutien au processus politique de règlement du différend régional autour du Sahara marocain sous les auspices des Nations Unies, à l’occasion du séminaire régional du Comité des 24 (C-24) pour les Caraïbes qui se tient en Dominique.

Tout en saluant les avancées accomplies par le Maroc, le représentant du Chili a réitéré la position de son pays en faveur d’une solution « pacifique, par le biais des mécanismes de règlement diplomatique mis en place par les Nations Unies » en vue de mettre un terme à ce conflit de longue date.


De son côté, la Syrie a plaidé devant les membres du C-24 en faveur de la diplomatie et du dialogue comme base pour le règlement de cette question.

« Nous espérons sincèrement que toutes les parties à ce conflit s’engagent dans des négociations fructueuses pour parvenir à une solution juste et durable », a déclaré le représentant syrien, qui a également exprimé le soutien de son pays aux efforts déployés par les Nations unies pour parvenir à une solution politique mutuellement acceptable à la question du Sahara.

Dans cette même veine, l’Indonésie a réitéré son soutien aux efforts déployés par les Nations unies, notamment sous les auspices du Secrétaire général, pour trouver une solution « politique juste, durable et mutuellement acceptable » au différend autour du Sahara.

L’Indonésie soutient également les appels lancés par le Conseil de sécurité, à travers ses résolutions, afin de parvenir à une solution « réaliste, réalisable et durable à cette question ».

Le séminaire régional du C24 pour les Caraïbes se tient dans un contexte marqué par les succès diplomatiques engrangés par le Royaume, qui consacrent la marocanité du Sahara. Il s’agit, notamment, de la reconnaissance par les Etats-Unis de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur ses provinces du Sud, ainsi que l’ouverture de 24 consulats généraux à Laâyoune et Dakhla. La réunion du comté onusien intervient, également, quelques mois après l’action pacifique menée par les Forces Armées Royales ayant permis d’assurer, une fois pour toute, la libre circulation des personnes et des biens à Guergarate.

FA

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page