Politique

Le secrétaire général du PJD Saâd-Eddine El Othmani jette l’éponge

Au lendemain de la cuisante défaite du PJD aux législatives de 2021, son secrétaire général, Saâd-Eddine El Othmani, a annoncé sa démission de la présidence du parti de la lampe. Les membres du bureau politique du parti islamiste ont fait de même.

El Othmani n’a pas réussi à décrocher un siège au niveau de la circonscription législative Rabat-Océan où il s’était présenté, aux côtés du SG du PPS, Nabil Benabdallah, également grand perdant de ce scrutin. Candidat à la même circonscription, Mehdi Bensaïd (PAM) a réussi à rafler un siège au Parlement.


Après deux mandats consécutifs à la tête du gouvernement et son obtention, lors des élections de 2016, de 125 sièges à la Chambre des représentants, le PJD n’a pu décrocher que douze sièges durant ce rendez-vous électoral, occupant ainsi la huitième place. Il s’agit du résultat le plus faible du PJD après sa première participation aux élections de 1997, au cours desquelles il remporta neuf sièges. Quant au RNI, il a fait un bond en avant en remportant plus du double des sièges obtenus en 2016 (37 sièges), s’affirmant du coup comme la première force politique.

S.L

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page