Politique

Conseil communal d’Agadir : El Malouki cède la présidence à Akhannouch

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Aziz Akhannouch, Chef de gouvernement et secrétaire général du RNI a été élu par 51 voix, vendredi dernier, à la tête de la commune urbaine d’Agadir. Rappelons que le Conseil communal d’Agadir compte 61 membres dont 21 femmes. À signaler que cinq membres du conseil, issus essentiellement de partis de gauche, se sont abstenus lors de cette séance élective du président et de son bureau politique. Cinq autres membres ont été enregistrés absents, en raison de leur retard lors du démarrage de la séance.

Ces derniers ont, cependant, pu participer, ultérieurement, au vote des vice-présidents ainsi que du secrétaire du Conseil communal et de son adjointe. Aziz Akhannouch remplace ainsi le PJDiste Salah El Malouki, président sortant, qui cède sa place après un mandat de six ans (2015-2021). La passation de consignes officielle, entre l’ancien et le nouveau président de la commune urbaine d’Agadir, devrait intervenir dans les prochains jours.


Vice-présidences : le RNI rafle la mise
Quatre partis, à savoir le RNI, le parti de l’Istiqlal, le PAM et l’USFP se sont vus attribuer, comme attendu, les sièges de vice-présidents, assurant le fonctionnement du conseil. À noter que cette élection est intervenue à la majorité absolue. Sur 10 portefeuilles réservés aux vice-présidents, le RNI en rafle sept, notamment les cinq premiers, avec Mustapha Bouderka, Lbachir Benhmad, Abdelghani Bouaichi, Abdellah Boulghmair et Fatima Amzil. S’agissant des sixième, septième et huitième vice-présidences, elles reviennent à El Houcine Aboudrar, Mhaned Akernane et Lahbib Aghris, affiliés, respectivement, au PAM, à l’USFP et au PI. Quant aux deux dernières vice-présidences, elles seront assurées par Fatima Zahra Abouzayd et Zahra El Manchoudi, toutes deux du RNI. En ce qui concerne le secrétaire du Conseil communal, le choix s’est porté, à la majorité des membres présents, sur Khalid Kaidi. Son adjointe, Sanae Bouhamdi, du RNI, a été également élue à la majorité des voix.

Akhannouch tend la main à toutes les forces vives
Intervenant à l’occasion de son élection à la tête du Conseil communal d’Agadir, Aziz Akhannouch a déclaré que «durant cette mandature, la porte est ouverte à toutes les forces vives voulant œuvrer pour l’intérêt général de la ville d’Agadir». Ajoutant que «de grandes espérances sont fortes de la part des citoyens de cette ville, qui a été replacée dans le cadre d’une nouvelle centralité géographique par le discours royal du 6 novembre 2019, à l’occasion du 44e anniversaire de la marche verte». C’est pourquoi, il faut, selon le nouveau président de la commune d’Agadir, poursuivre cet élan de développement initié par le souverain, en donnant la priorité aux attentes des citoyens, après le lancement de la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle et du Programme de développement urbain d’Agadir (2020-2024).

Akhannouch a, également, rappelé son ambition de placer Agadir sur les rails d’une métropole urbaine, puisque les villes avoisinant la commune partagent les mêmes contraintes et soucis. Après l’élection du bureau et la fixation de la date de passation de consignes entre l’ancien et le nouveau président, le Conseil communal doit se pencher sur la rédaction de son statut interne et la constitution des commissions permanentes. Il s’agit, notamment, des commissions chargées du budget, des affaires financières et de la programmation ainsi que de celles de l’urbanisme, de l’aménagement de territoire et de l’environnement. S’y ajoutent aussi les commissions dédiées aux équipements publics et services communaux et celle des affaires sociales et du développement humain.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page