Monde

Un prof a été remplacé par un robot ?

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Ashok Goel, un professeur de l’Université Georgia Tech aux États-Unis a remplacé un de ses assistants par un robot. En mai dernier, le professeur Ashok Goel, de l’Université Georgia Tech aux États-Unis, a recruté un assistant d’un type particulier pour son cours sur l’intelligence artificielle.
Jill Watson, la nouvelle «teaching assistant» est le robot chargé de répondre aux questions les plus fréquentes des étudiants. Sans que ceux-ci ne se doutent de rien, pendant tout un semestre, indique Lesechos.fr

Ashok Goel avait remarqué que si le nombre d’étudiants avait tendance à croître, et les questions avec, celles-ci se répétaient souvent d’année en année.
Avec son équipe, il a créé «Jill Watson» (grâce à un programme d’IBM nommé Watson). Ils lui ont fait analyser 40.000 questions et ont entré manuellement les réponses, avant de le lancer.
Pour Donald Clark, professeur à l’Université de Derby en Angleterre, cette automatisation est inévitable et l’intelligence artificielle supprime déjà des emplois.
Nell Watson, une entrepreneure dans les nouvelles technologies, émet des doutes concernant la capacité de l’intelligence artificielle à évaluer un étudiant qui ne réfléchit ou ne s’exprime pas de manière conventionnelle.


Une automatisation de certains cours pourrait causer une fracture entre des étudiants capables de payer pour un vrai professeur, et ceux qui devraient se contenter d’un robot, indique la même source.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page