Monde

Un japonais découvre la formule pour un verre incassable 

Alors qu’il étudiait des adhésifs capables de fonctionner sur des surfaces mouillées, un chercheur japonais a découvert, par hasard, un nouveau matériau, un nouveau type de verre !

Il s’appelle Yu Yanagisaw. Ce chercheur de l’Université de Tokyo a fait part de sa découverte «hasardeuse» à l’AFP. Il s’agit d’un nouveau type de verre réparable simplement en pressant ses bouts brisés ensemble.

Le chercheur de 33 ans a bien voulu lever le voile sur cette trouvaille. Dans un laboratoire, il fait part du résultat de son expérience à l’AFP. 


L’expérience le montre clairement. Après avoir cassé en deux un petit bout de verre de sa fabrication. Il a suffi ensuite de serrer les deux parties l’une contre l’autre pendant environ 30 secondes, à température ambiante puis…MIRACLE ; le verre s’est reformé en un bloc. Le morceau de verre reconstitué semble résistant !

Cependant, le prototype n’est pas parfait car «sa résistance s’affaiblit à mesure que la température gagne les 40-45 degrés Celsius», précise-t-il.

Pour le moment, il est peu probable pour le moment que la découverte de Yanagisaw serve pour réparer les smartphones et les verres de table.

C’est ainsi que selon le scientifique, «l’enjeu pour le moment n’est pas de réparer ce qui est cassé, mais de concevoir une résine de verre qui dure plus longtemps».

Il est clair que les matériaux auto-régénérants sont un sujet de recherche très important. L’innovation dans ce sens permettra d’éviter l’apparition de microfissures dans des pièces industrielles qui risque de causer à de graves accidents.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page