Monde

Neymar : «Vous pensez que j’exagère, et parfois c’est vrai…»

Alors qu’il faisait de plus en plus objet des moqueries un mois après son élimination du Mondial et les nombreuses critiques autour de ses simulations, l’attaquant du PSG, Neymar, admet ses «exagérations» dans une vidéo publicitaire où il affirme pourtant avoir souffert au terrain pendant les matches.
 
Revenant sur les critiques sur ses chutes à répétition pendant la Coupe du monde, l’attaquant vedette est sorti de son silence dans une publicité d’une minute 30 secondes pour l’un de ses sponsors, il avoue ses «exagérations» et se présente désormais comme un «homme nouveau».
 
«Vous pouvez penser que j’exagère, et parfois, c’est vrai que j’exagère, mais la vérité, c’est que je souffre sur le terrain», déclare la star du Brésil et du Paris Saint-Germain dans une publicité pour des lames de rasoir.
 
 
 
Dans la vidéo, le joueur le plus cher de l’histoire apparaît en gros plan, en noir et blanc, entre instant vérité et plan de communication, il dit se livrer «à cœur ouvert».
«Quand je suis impoli, ce n’est pas parce que je suis un enfant gâté. C’est parce que je n’ai pas appris à être frustré», explique-t-il.
 
L’enfance est un thème qui revient souvent dans cette publicité. «En moi, il existe encore un enfant. Parfois, cet enfant enchante le monde, et parfois, il irrite le monde entier. Je me bats pour garder cet enfant en vie en mon intérieur, mais pas sur le terrain», reconnaît le numéro 10 brésilien.
 
«Vous pouvez penser que je suis trop tombé, mais la vérité est que je ne suis pas tombé, je me suis effondré, et cela fait plus mal que n’importe quel coup sur une cheville opérée», dit l’attaquant.
 
«Il m’a fallu du temps pour accepter la critique, il m’a fallu du temps pour me regarder dans le miroir et me transformer en homme nouveau, mais aujourd’hui, je suis là. Je tombe, mais seul celui qui tombe peut se relever».
 
Et il conclut : «Vous pouvez continuer à me lancer des pierres ou vous pouvez m’aider à me relever. Parce que quand je me lève, tout le Brésil se lève avec moi».
 
Mais une partie des internautes ont mis en doute la sincérité de Neymar, il a ainsi été une nouvelle fois sévèrement taclé par les médias. Dans un éditorial publié lundi, le quotidien O Globo considère que le joueur de 26 ans s’est «tiré une nouvelle fois une balle dans le pied» avec cette vidéo. «Le « gamin Ney » donne un pas en avant dans sa transformation complète en un produit et deux en arrière dans son passage de l’enfance à l’âge adulte», résume l’éditorial du journal.
 
Selon l’étude faite par la RTS, la Radio télévision suisse, la star brésilienne de 26 ans a passé près de 5 minutes et 29 secondes à se rouler sur la pelouse lors des huitièmes de finale contre le Mexique.

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page