Monde

Le Japon prépare les adieux de Shinzo Abe, l’enquête sur le meurtre se poursuit

La famille et les proches de Shinzo Abe devaient assister mardi à Tokyo aux funérailles de l’ancien Premier ministre japonais assassiné vendredi dernier, alors que l’enquête se poursuivait au sujet du suspect arrêté sur les lieux de l’attaque.

La cérémonie devait se dérouler dans l’après-midi au temple Zojoji, dans le centre de Tokyo, en présence notamment de la veuve de Shinzo Abe, Akie, et du Premier ministre Fumio Kishida.

De nombreuses personnes se sont rendues dès le matin devant le temple pour y rendre hommage au dirigeant dont la mort violente à 67 ans a choqué le pays.

Des hommages publics devaient avoir lieu à une date ultérieure à Tokyo et dans le département de Yamaguchi (sud-ouest), dont M. Abe était l’un des représentants à la chambre basse du Parlement.

Plus de 2.000 personnes avaient participé lundi à une veillée funèbre dans le même temple, dont M. Kishida, un représentant de l’empereur Naruhito, des figures du monde politique et économique japonais et des diplomates étrangers.

Selon des médias locaux, M. Abe recevra à titre posthume le Grand collier de l’ordre suprême du Chrysanthème, la plus prestigieuse décoration dans l’Archipel.

M. Abe avait été attaqué à l’arme à feu vendredi alors qu’il participait à un meeting électoral à Nara (ouest du Japon) en vue des élections sénatoriales de dimanche, où le Parti libéral-démocrate (PLD, droite nationaliste) auquel il appartenait a sans surprise remporté une confortable victoire.

Son assassin présumé, arrêté sur les lieux de l’attaque, a été identifié par la police comme Tetsuya Yamagami, 41 ans, un ancien membre de la Force maritime d’autodéfense, la marine japonaise.

Le suspect a expliqué avoir délibérément visé M. Abe, disant en vouloir à une organisation à laquelle il le pensait affilié.

Des médias nippons avaient affirmé qu’il s’agissait d’une organisation religieuse à laquelle la mère de Yamagami aurait versé des dons importants, mettant leur famille en difficulté financière.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page