Monde

L’ex président Lula déclaré inéligible par le Tribunal supérieur électoral

Le Tribunal supérieur électoral brésilien (TSE) a déclaré inéligible l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, candidat favori dans les intentions de vote qui souhaitait briguer un troisième mandat sous la bannière du Parti des travailleurs (PT) lors des présidentielles d’octobre.

Aux premières heures de samedi, les juges siégeant à la plus haute instance électorale du pays se sont prononcés, par six contre et une seule voix pour, contre la validation de la demande de candidature de l’ex président Lula, à la présidence de la République.

Lors d’une audience marathonienne, très suivie par les cercles politiques mais aussi par le citoyen lambda, les juges du TSE ont interdit à Lula de faire campagne dans les médias, de même qu’ils ont demandé au Parti des Travailleurs de proposer un nouveau candidat à la présidence dans un délai de dix jours.

En prison depuis avril suite à sa condamnation en appel à plus de 12 ans de prison pour corruption et blanchiment d’argent en lien avec un appartement de haut standing qu’il aurait reçu de la part d’une entreprise de BTP contre des faveurs, l’ex président Lula da Silva ne pourra pas se présenter au scrutin présidentiel ou prendre part aux débats électoraux ou à la campagne électorale dans les médias qui commence ce samedi, en vertu de la loi Ficha Limpa (casier vierge) interdisant à toute personne condamnée en deuxième instance de se présenter aux élections présidentielles.

La décision sans surprise devra donner un avantage au candidat d’extrême droite, Jair Bolsonaro, un nostalgique de la dictature crédité de près de 19% des intentions de vote dans les derniers sondages, alors que Lula dominait largement avec 39%.

Change : l’économie marocaine lourdement impactée par la hausse du dollar



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page