Monde

Investissement : c’est l’affluence dans les énergies vertes !

Le développement des énergies vertes décolle enfin. L’Agence internationale de l’énergie (AIE) anticipe une hausse de 12% des investissements dans les renouvelables en 2022.

Dans son dernier rapport, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) anticipe une hausse de 12% des investissements dans les énergies renouvelables en 2022, comme en 2021. Ils devraient culminer à 1.400 milliards de dollars. Depuis la signature de l’accord de Paris en 2015, leur croissance plafonnait à 2% par an.

Hausse des coûts des parcs de renouvelables
«Cela reste insuffisant pour atteindre les objectifs climatiques, néanmoins c’est un premier pas dans la bonne direction», souligne le rapport. Avec un bémol : la hausse des prix des matériaux et les tensions sur les chaînes d’approvisionnement ont fait grimper de 10 à 20% le coût des parcs éoliens et solaires. Et ces coûts constituent un frein supplémentaire pour les pays en développement.

«Le solaire et l’éolien restent les technologies de production d’électricité les moins chères», tempère l’AIE, qui pointe le risque d’une fracture énergétique entre les pays occidentaux et la Chine, où se concentrent les projets renouvelables, et le reste du monde.

Autre mauvaise nouvelle : les investissements dans les énergies fossiles ont eux aussi progressé de 10%, même s’ils restent en dessous de leur niveau d’avant-pandémie. La reprise ne concerne pas tant le pétrole, où les montants investis par les majors occidentales restent limités malgré l’envol du prix du baril, que le charbon. En Chine, 15 gigawatts de nouvelles capacités ont été installés au cours du seul premier semestre 2022. Le pays s’était pourtant engagé à réduire l’usage du charbon.

Sami Nemli avec agences / Les Inspirations ÉCO

Immobilier : pourquoi les prix sont en hausse continue ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page