Monde

AstraZeneca: les adultes peuvent se faire vacciner « en toute sécurité »

Star de la vaste opération de vaccination au Maroc, le vaccin anti-Covid d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford est très prisé par le royaume. Pendant ce temps, des voix s’élèvent pour remettre en cause son efficacité chez les sujets âgés de plus 65 ans.

Depuis le début de l’opération d’immunisation au Maroc, et jusqu’à vendredi dernier à 18h, 408.235 personnes ayant reçu leur première dose de vaccin contre le nouveau coronavirus, selon les données du ministère de la Santé. Parmi elles, nombreux sont les Marocains ayant reçu la dose du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford, par ailleurs très prisé par d’autres pays. Pourtant, plusieurs voix se sont élevées récemment pour remettre en cause l’efficacité dudit vaccin, notamment chez les sujets âgés de plus 65 ans.


Or, justement au Maroc, le produit aurait été utilisé pour immuniser cette catégorie de la population. Et le moins que l’on puisse dire est que, résolument engagé à protéger les séniors marocains, le royaume n’a aucunement l’intention de renoncer au sérum en question. C’est du moins ce que laisse apparaître un communiqué du ministère de la Santé pour qui «le vaccin anti-Covid-19, développé par Astra Zeneca, a obtenu l’autorisation d’utilisation, sans limitation d’âge à 65 ans, par l’Agence européenne des médicaments et les autorités sanitaires de plusieurs pays». S’appuyant sur un avis du comité national scientifique ad hoc pour l’élaboration de la stratégie vaccinale contre le Sars-Cov-2, la tutelle explique que l’essai clinique de phase 3 de ce vaccin inclut un groupe de personnes âgées de plus de 65 ans parmi lesquelles 687 personnes ont reçu le vaccin dont 4 ont développé la Covid-19 et 666 personnes du groupe témoin dont 7 ont développé la Covid-19. À ce jour, poursuit le document, les données de cet essai clinique ne permettent pas de tirer des conclusions quant à l’exclusion de cette tranche d’âge des bénéficiaires de ce vaccin. «Il faut noter qu’une protection est attendue pour cette tranche d’âge, étant donné que des taux de séroconversion élevés ont été observés chez les adultes âgés de plus de 65 ans après la première dose (97,8%) et la deuxième dose (100%)», argue le ministère de la Santé, ajoutant que pour ce qui concerne la sécurité de ce vaccin, «les données publiées montrent que les effets indésirables rapportés sont généralement plus légers et moins fréquents chez les personnes âgées de plus de 65 ans par rapport aux plus jeunes».

En conclusion, ces différents éléments permettent de maintenir l’utilisation de ce vaccin pour la tranche d’âge de plus de 65 ans, comme préconisé initialement dans la stratégie nationale de vaccination anti-Covid-19, soutient le ministère. Il faut noter que le Maroc mise beaucoup sur ledit vaccin. Le royaume a reçu en ce début d’année un lot de deux millions de doses de ce produit et s’apprête à accueillir un nouveau colis de plus de 1,8 million d’injections du vaccin AstraZeneca de l’Organisation mondiale de la santé, dans le cadre de l’initiative Covax. Dans la presse, il est également fait mention d’un nouvel arrivage imminent de quelque 4,5 millions de doses toujours du même vaccin. Par ailleurs, de nombreux spécialistes comme le médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, Tayeb Hamdi, sont visiblement pour le maintien du vaccin.

Dans un entretien à la MAP, l’expert soutient que la grande majorité des citoyens adultes peuvent se faire vacciner en toute sécurité. «Les personnes qui souffrent de maladies chroniques sont les premières devant être vaccinées contre le virus, à leur tête les patients qui souffrent notamment du diabète, de l’hypertension et de maladies cardiovasculaires, respiratoires, du foie et digestives ainsi que des divers types de cancers en dehors de la période de chimiothérapie», a-t-il expliqué sans pour autant préciser le vaccin avec lequel il faudra immuniser les séniors.

Khadim Mbaye / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page