Culture

Une soirée pleine d’émotion !

Le tant attendue 43 e cérémonie des Césars a été forte en émotion. Entre hommages des artistes qui nous ont quittés cette année et aux belles surprises, les larmes ont coulé à flots. « 120 battements par minute » a presque tout raflé. Véritable film star de la soirée, le chef d’œuvre de Robin Campillo a fait l’unanimité sublimé par un des meilleurs speechs de réception de prix signé par le réalisateur et scénariste. « Me petit paysan » a brillé et a touché.

On retient l’hommage drôle et émouvant de Guillaume Canet à son mentor Jean Rochefort: «C’est dans cette campagne que je t’ai rencontré, Jean, il y a 26 ans et tu m’as conseillé. Tu m’as orienté, tu m’as donné et tu m’as emmené jusqu’à cette scène ce soir pour te dire à quel point je t’aime. À quel point ta famille, tes proches, ton public t’aime et te remercie » a rappelé  le comédien.


Son épouse et actrice Marion Cotillard à quand à elle célébré le talent de Penelope Cruz sous le regard bienveillant de Pedro Almodovar. Une soirée sous le signe de l’actualité et du sarcasme, avec beaucoup de clins d’œil à la parité homme femme. Manu Payet, en maitre de cérémonie, a lancé la tendance avec une punchline qui va rester dans les annales : « Le meilleur espoir féminin c’est la même chose que le meilleur espoir masculin mais avec 30% de salaire en moins ». Une cérémonie pleine de sens et de message qui s’achève sur la bienveillance : « Sida, migrants, ne détournez pas le regard ! On a oublié un prix ce soir, celui de la bien-pensance ».

 

1.       Meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart dans 120 battements par minute

2.       Meilleure photo : Vincent Mathias pour Au revoir là-haut

3.       Meilleur son : Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau, Stéphane Thiébaut pour Barbara.

4.       Meilleur espoir féminin : Camélia Jordana dans Le Brio

5.       Meilleurs décors : Pierre Quefféléan pour Au revoir là-haut

6.       Meilleur montage : Romain Campillo pour 120 battements par minute

7.       Meilleur court-métrage : Alice Vial pour Les Bigorneaux

8.       Meilleure musique originale : Arnaud Rebotini pour 120 battements par minute

9.       Meilleur scénario original : Robin Campillo pour 120 battements par minute

10.   César du public : Raid dingue remis à Dany Boon

11.   Meilleur costume : Mimi Lempicka pour Au revoir là-haut

12.   Meilleur film d’animation (court-métrage) : Pépé le Morse

13.   Meilleur film d’animation (long-métrage) : Le Grand Méchant Renard et autres contes

14.   Meilleur premier film : Petit paysan, de Hubert Charuel

15.   Meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz dans 120 battements par minute

16.   Meilleure adaptation : Albert Dupontel et Pierre Le Maître pour Au revoir là-haut

17.   Meilleur film étranger : Faute d’amour, de Andreï Zviaguintsev

18.   Meilleure actrice dans un second rôle : Sara Giraudeau dans Petit Paysan

19.   Meilleur film documentaire : I am not your negro, de Raoul Peck

20.   Meilleur acteur : Swann Arlaud, dans Petit paysan

21.   Meilleure réalisation : Albert Dupontel, pour Au revoir là-haut

22.    Meilleur actrice : Jeanne Balibar pour Barbara

23.    Meilleur film : 120 battements par minute, de Robin Campillo

 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page