Culture

La presse américaine parle de l’écosystème Boeing au Maroc

Le roi Mohammed VI a présidé, mardi dernier, la cérémonie de signature du protocole d’accord de création de l’écosystème Boeing au Maroc./DR

Les principaux médias américains se sont largement fait l’écho du projet d’envergure de la création d’un écosystème industriel du géant aéronautique américain Boeing au Maroc, qui permettra de générer 8.700 nouveaux emplois spécialisés.

Ainsi, «New York Times», «Washington Post» et «ABC News», entre autres, soulignent que ce méga-projet ne manquera pas de renforcer le secteur de la fabrication aéronautique au Maroc, en incitant de nouveaux fournisseurs de la compagnie à s’y établir, tout en mettant en exergue l’expansion rapide du secteur au cours de la dernière décennie.


Ils rappellent que la compagnie américaine, leader mondial de l’aéronautique, a déjà une joint-venture avec son homologue française Safran à Casablanca pour construire des faisceaux de câbles pour les fabricants d’avions, y compris Boeing et Airbus.

Les médias US affirment que le Maroc continue ainsi à conforter sa position en tant que plaque tournante de premier plan d’exportations vers l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique.

Le Royaume a ainsi attiré ces dernières années de gros investisseurs des secteurs de l’automobile et de l’aéronautique, y compris Delphi, Bombardier et Eaton Corp, avec des exportations de l’ordre de 5,7 MMDH de pièces d’avions au cours des huit premiers mois de 2016, ce qui représente environ 3,5% des exportations marocaines. Et de relever que le secteur aéronautique a connu une croissance d’environ 7% par an.

Pour rappel, c’est le roi Mohammed VI qui a présidé, mardi au palais royal à Tanger, la cérémonie de signature du protocole d’accord de création de l’écosystème Boeing au Maroc. Ce projet permettra à l’industrie aéronautique marocaine d’améliorer son positionnement de façon significative sur l’échiquier mondial. Il consistera à structurer un écosystème formé de fournisseurs et d’organiser une plateforme de sourcing basée au Maroc.

Cet écosystème générera un chiffre d’affaires annuel supplémentaire à l’export d’un milliard de dollars et entraînera l’implantation de 120 fournisseurs du géant aéronautique. Pour couvrir les besoins en formation de son écosystème, des programmes de formation dédiés spécialement, conçus par Boeing seront implémentés.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page