Culture

Disparitions forcées, le Maroc est élu par acclamation à Genève

Le Maroc a été élu, en la personne de l’ambassadeur représentant permanent à Genève, Mohamed Aujar, membre du bureau et rapporteur de la Conférence des États parties à la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Cette élection par acclamation, qui a eu lieu lors de cette conférence, organisée lundi 19 décembre, est intervenue en reconnaissance du rôle dynamique du Maroc au sein du groupe de pays sur la thématique des disparitions forcées qui comprend également l’Argentine, la France et le Japon.

La conférence, inaugurée par le Haut-commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, a été convoquée conformément à l’article 27 de la convention, selon lequel les parties procèdent à l’évaluation du fonctionnement du Comité des disparitions forcées, l’organe chargé du suivi de la mise en œuvre des dispositions de cet important instrument juridique international.

Aujar a plaidé pour le maintien du mandat attribué au Comité des disparitions forcées. Il a également appelé à soutenir son action à l’aune de l’augmentation du recours aux disparitions forcées dans plusieurs régions du monde qui connaissent des situations d’instabilité et où des groupes armés, des organisations terroristes et divers acteurs non-étatiques continuent de sévir en toute impunité.

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page