Culture

Biennale de Marrakech : Pour Leila…

La Biennale de Marrakech rend hommage au travail de la photographe Leila Alaoui, décédée lors de l’attaque terroriste de Ouagadougou, le 18 janvier dernier. La photographe qui se trouvait au Burkina Faso pour participer à une campagne de défense des droits des femmes, «My Body My rights», en collaboration avec l’ONG Amnesty International, faisait partie du programme de la Biennale et devait présenter son travail le 28 février. Son exposition : «L’île au diable», au cœur des projets parallèles de la Biennale, rendra hommage aux centaines de travailleurs originaires d’anciennes colonies françaises.

Cette exposition se tiendra à L’Blassa, bâtiment destiné à accueillir la sélection de projets parallèles. «Leila Alaoui est morte en défendant les valeurs qui nous tiennent à cœur. Elle a consacré son travail à la création, à l’art et aux droits humains. Ses actions étaient tournées vers l’autre et la défense des plus démunis», explique Amine Kabbaj. L’exposition principale de la Biennale, dont Reem Fadda est la commissaire, met en lumière des projets artistiques à la portée sociopolitique, représentatifs d’un art contemporain au service des gens et de la société.  Leila Alaoui était une vidéaste et photographe franco-marocaine dont les expériences au sein de multiples environnements culturels et géographiques façonnèrent la démarche artistique et critique.


En 2014, Leila Alaoui présentait son court-métrage : «Crossings» à la 5e édition de la Biennale de Marrakech, donnant ainsi à voir l’expérience tragique des migrants subsahariens et leur périlleux périple jusqu’aux côtes souvent inaccessibles de l’Europe. Une édition dédiée à son travail, sa belle âme, son engagement et à travers l’exposition principale de la Biennale, intitulée : «Quoi de neuf, là», qui investira des lieux emblématiques de Marrakech du 24 février au 8 mai. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page