Culture

Art contemporain : Une biennale civique…

La 3e édition de la Biennale internationale de l’art contemporain de Casablanca se tiendra, du 14 au 23 octobre, sous le signe du civisme et de la responsabilité.


«We, the people» les trois premiers mots du préambule de la Constitution des États-Unis d’Amérique. «Trois mots qui rappellent que nous, le peuple, sommes responsables du monde qui nous entoure.  Le 14 octobre, les artistes de la 3e édition de la Biennale internationale de l’art contemporain de Casablanca dévoileront leurs œuvres qui bientôt prendront leur place dans l’espace urbain casablancais, ce carrefour naturel entre les cultures africaines, orientales et occidentales», explique la commissaire d’exposition de la biennale de Casablanca. Artistes marquants et engagés, venus de plus de soixante pays, ils se refusent le droit de se lamenter et exhortent à rapprocher les rêves de l’action, au travers d’installations, photographies, vidéos, sculptures et tableaux qui démontrent la puissance de l’art contemporain comme outil de dialogue et de partage d’idées. Cette année marque aussi une étape importante pour la biennale internationale de l’art contemporain de Casablanca. Elle entre en effet dans le cercle très fermé des biennales d’art contemporain, une preuve de la qualité de cet événement et de sa capacité à attirer à Casablanca des commissaires, directeurs de musées et galeristes de tous les continents.

Ces dix jours seront ponctués de colloques et de workshops afin de prolonger le dialogue entre le public et les artistes. Autant d’opportunités de rencontres, d’échanges, autant d’interrogations sur le monde tel que nous le percevons, tel que nous le craignons ou tel que nous le rêvons. Cette troisième édition de la Biennale internationale de l’art contemporain de Casablanca permettra également de rendre compte de la qualité et du dynamisme de la scène artistique maghrébine tout en amorçant une connexion forte et durable de celle-ci aux circuits internationaux. Espace de convergence naturel entre artistes d’Afrique, d’Europe et du Moyen-Orient, et au-delà avec l’Amérique et l’Asie, ladite biennale est d’abord et avant tout un lieu de découverte, les organisateurs ayant eu soin de réunir les oeuvres d’artistes de renommée internationale et d’autres tout aussi talentueux mais moins médiatisés. Du 14 au 23 octobre, le public pourra aller à la rencontre des oeuvres de ces artistes tout au long d’un parcours comprenant des lieux emblématiques de la ville blanche. Ces dix jours seront ponctués de workshops et de tables rondes afin de prolonger le dialogue entre le public et les artistes. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page