Éco-Business

Viande marocaine : Bientôt exportée vers l’Europe ?

Les services vétérinaires de l’ONSSA ont subi, du 11 au 22 septembre, un audit effectué par une équipe d’experts de la Commission européenne (CE). L’objectif est de s’assurer des normes de qualité prises dans le cadre des plans de surveillance et l’évaluation des compétences techniques des services vétérinaires de l’ONSSA.

Bientôt une réponse aux exportateurs marocains pour avoir ou non la certification CE sur leurs produits avicoles et aquacoles. En effet, une équipe d’experts de la Commission européenne (CE) vient d’établir un audit autour des plans de surveillance des résidus des médicaments vétérinaires, des pesticides et des contaminants de l’environnement, du suivi de leur mise en œuvre ainsi que de l’évaluation des compétences techniques des services vétérinaires de l’ONSSA.


Cet audit qui a eu lieu du 11 au 22 septembre 2017 est considéré comme une nouvelle étape pour les opérateurs marocains dans la perspective d’exporter les viandes de volailles et produits à base de ces viandes traitées thermiquement vers les pays de l’Union européenne.

Durant cette mission, les experts européens ont procédé à la vérification des mesures prises par l’ONSSA en matière de sécurité sanitaire des viandes et produits à base de viandes de volailles et des produits de l’aquaculture. Afin de vérifier que les circuits de commercialisation et d’utilisation des médicaments vétérinaires sont bien maîtrisés par les services vétérinaires de l’ONSSA, la Commission européenne a procédé à la visite de fermes d’élevage de poulets et de dindes, d’abattoirs avicoles, d’établissements de préparation des viandes et produits à base de viandes et d’aliments pour animaux, de fermes aquacoles, de sociétés pharmaceutiques et cabinets vétérinaires privés.

Les services de l’ONSSA ont déclaré que cet audit s’est déroulé dans de bonnes conditions et vient compléter un premier audit qui a porté sur l’amont de la filière avicole durant le mois de mars 2017. Il est à noter qu’un autre audit est programmé durant ce mois de décembre pour évaluer l’aval de la filière (établissements d’abattage, de préparation et de transformation des viandes de volailles) et permettre éventuellement l’exportation des produits avicoles marocains. 

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page