Éco-Business

Ventes de voitures neuves : un marché dans le rouge

Certes, le marché des véhicules neufs a connu un redressement le mois d’août dernier, en comparaison avec le mois d’avant, mais le marché global demeure dans le rouge. Les ventes cumulées, à fin août, montrent que la reprise n’est toujours pas au rendez-vous. 

Après une chute drastique de 12,31% en juillet dernier, le marché des véhicules neufs, tous segments d’automobiles confondus, commence à se redresser. C’est ce que révèlent les derniers chiffres de l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM) qui renseignent sur les ventes de véhicules neufs écoulés en août dernier. En effet, les statistiques indiquent, en termes de ventes globales, une hausse de 4,22%, en comparaison avec la même période un an auparavant, soit un total de 11 463 unités vendues. Dans le détail, c’est le segment de véhicules particuliers qui a connu l’évolution la plus significative avec 10 014 voitures vendues, soit 7,34%. En revanche, la catégorie des véhicules utilitaires légers a accusé un recul de l’ordre de 13,23% par rapport au mois d’août de l’année dernière avec un total vendu de 1 449.
Le VUL en berne
Toutefois, en termes de marques les plus vendues, Dacia demeure indétrônable et consolide sa position de championne des ventes. La marque a liquidé 2 801 voitures, en évolution par rapport à août de l’année 2021, soit 24,77%. Suivie de Renault qui a vendu 1 276 véhicules particuliers, soit une croissance de près de 50%. Le concessionnaire Hyundai arrive en troisième position avec 1 048 voitures vendues.
Par ailleurs, d’autres marques ont connu un taux d’évolution très important. C’est le cas d’Aplha Romeo, qui a noté un rebond de 700%. DFSK suit la même trajectoire avec des ventes en croissance d’environ 687%. Pour ce qui est des véhicules utilitaires, la tendance est tout autre. Renault occupe la première position avec une légère évolution de 2,56% entre août 2021 et août 2022, soit 321 véhicules contre 313. DFSK, qui s’est bien portée sur le volet véhicule particulier, a perdu des parts de marché.
Ainsi, la chute des ventes a été estimée à 42,13% avec 206 véhicules utilitaires vendus en août 2022. Néanmoins, la plus forte évolution a été réalisée par Mahindra qui commence à récupérer des parts de marché sur les deux segments. Pour les véhicules utilitaires légers, les ventes ont grimpé de 1 050%. La donne ne diffère pas au niveau des ventes cumulées à fin août 2022. C’est toujours Dacia qui accapare les parts de marché les plus importantes avec 26 436 nouvelles immatriculations.
Même si la marque compte le nombre de véhicules vendus le plus élevé sur le marché, en cumulé, ses ventes ont reculé de 10,14%. Idem pour Renault qui se place en deuxième position avec 13 222 véhicules vendus, soit une chute de 8,4% par rapport à la même période l’année précédente. Suzuki et Abarth sont les concessionnaires qui ont enregistré les taux de croissance les plus représentatifs en ventes cumulés avec, respectivement, 186% et 116,3%. Tandis que bon nombre de concessionnaires accusent des baisses considérables.
Ce qui laisse comprendre que le marché automobile global totalise, à fin août 2022, une baisse de 9,61%, comparativement à fin août 2021 où il s’est écoulé 118 382 unités. Au niveau des véhicules particuliers, le marché a chuté de 8,15%. Quant aux véhicules utilitaires légers, leurs ventes ont régressé de 20,38%.
Maryem Ouazzani / Les Inspirations ÉCO
Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page