Éco-Business

Valorisation de déchets: Klaas Puul adopte une technologie de MAScIR

Un mémorandum d’entente a été signé, lundi à Tanger, pour la mise en place d’une unité de recyclage et de valorisation des déchets induits par l’activité de décorticage des crevettes pour la fabrication de films d’emballage alimentaire. La production s’appuiera sur une technologie développée par la fondation MAScIR.

Produire du film d’emballage alimentaire à partir de la valorisation des déchets induits par le décorticage de crevettes. Une entreprise inédite jusque-là au Maroc et en même temps, des plus louables eu égard à sa portée environnementale. C’est en cela que consiste le nouveau projet acté cette semaine à Tanger, par la société Klaas Puul. Un mémorandum d’entente a, en effet, été signé dans ce sens par le directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des préfectures et provinces du Nord (APDN), Mounir Bouyoussfi, le président de la fondation MAScIR (Moroccan foundation for advanced science innovation and research), Mohamed Khalid Laraichi, le directeur général du Centre régional d’investissement de TTA, Jalal Benhayoun, et le directeur général de Klaas Puul, Abdelouafi Bouaissa.


Ce mémorandum d’entente vise à définir les fondements du partenariat et de coopération entre les parties signataires, afin d’établir un système complémentaire et intégré pour le recyclage et la valorisation des déchets de crustacés pour la fabrication de produits à haute valeur ajoutée, et les exploiter comme opportunités d’investissement et de création d’emploi au niveau de la préfecture de M’diq-Fnideq et dans la région en général. Concrètement, Klaas Puul mettra en place une unité de valorisation des produits de la mer .

Pour ce qui concerne la production, la multinationale opérant depuis 1992 à Tanger dans la production et la transformation des produits de la mer, s’appuiera sur une technologie développée par MAScIR et consistant en la fabrication de films d’emballage alimentaire (Chitosan) à partir des carapaces de crevettes. La mise en place de ladite unité de production permettra ainsi de mettre en application cette technologie au niveau industriel, avec l’accompagnement technique et scientifique de MAScIR. Notons que Klaas Puul est actuellement en cours d’extension de ses activités au niveau de la préfecture de M’diq-Fnideq, à travers la création d’une nouvelle unité industrielle de nouvelle génération qui génèrera à terme environ 3.000 nouveaux emplois, au profit de la population de la préfecture.

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page