Éco-Business

Transformation numérique : IBM séduit les banques africaines

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Les banques africaines, parmi lesquelles EcoBank, Nedbank, Attijariwafa Bank…, s’appuient sur les technologies et solutions de cloud hybride et d’IA d’IBM, afin de booster l’inclusion financière sur l’ensemble du continent.

IBM, la multinationale spécialisée dans le matériel informatique, logiciels et services technologiques a annoncé que de grandes institutions financières africaines ont choisi ses solutions basées sur le cloud hybride et sur l’IA (Intelligence artificielle) pour délivrer l’innovation numérique et développer des solutions numériques, élargissant l’accès aux services financiers sur le continent.


En effet, des banques africaines, comme EcoBank, Nedbank, Attijariwafa Bank, United Bank of Africa, Co-operative Bank of Kenya et Banco Mais, s’appuient sur les technologies d’IBM afin de booster l’inclusion financière sur l’ensemble du continent. «Les entreprises, notamment celles du secteur financier, se trouvent aujourd’hui conviées à parvenir à équilibrer leur rythme d’innovation avec la conformité réglementaire», explique Alan Peacock, directeur général d’IBM Cloud.

Et d’ajouter: «Depuis plusieurs décennies, IBM contribue à la transformation du secteur des services financiers, en apportant son expérience au secteur et son leadership en matière de sécurité et de confidentialité des données, dans le but d’aider les banques à se moderniser davantage, à numériser leurs opérations et à proposer des solutions encore plus innovantes à leurs clients».

Attijariwafa Bank choisit IBM
Pour ne citer que le cas d’un opérateur national, les responsables d’IBM notent qu’Attijariwafa Bank, le groupe bancaire et financier panafricain, a adopté différentes solutions de cloud hybride développées par la multinationale dans le but de mieux faire progresser la numérisation de ses opérations bancaires et de proposer de nouveaux services digitalisés à ses clients, le tout au sein d’un environnement à la fois sécurisé et flexible.

«Grâce aux IBM Cloud Paks, qui reposent sur le protocole Red Hat OpenShift, la banque est parvenue à mieux rationaliser et à mieux intégrer ses process de front et de back-office, mais aussi à moderniser davantage ses opérations commerciales et informatiques», détaille-t-on auprès d’IBM. En déployant IBM Cloud Paks, Attijariwafa Bank a réussi à mieux optimiser ses applications bancaires, notamment son application de banque d’entreprises, au sein d’un environnement sécurisé, intégré et évolutif.

Cela permet une interaction plus riche avec les clients, tout en réduisant sensiblement le temps nécessaire à la mise sur le marché de nouvelles offres. Cela servira également aux employés de banques de mieux concentrer leurs efforts et leur temps et de pouvoir mieux répondre aux besoins de leurs clients. En effet, cette collaboration avec IBM soutient la stratégie de transformation numérique de la banque et facilite la modernisation complète de ses opérations dans un environnement cloud hybride ouvert.

La crise sanitaire a boosté la tendance
La crise sanitaire a fortement contribué à stimuler les changements qui se produisaient déjà au niveau du secteur des services financiers en Afrique. Avec plus de 475 millions d’Africains qui seront des utilisateurs potentiels de l’internet mobile à l’horizon 2025 (GSMA –The mobile economy sub-Saharan Africa 2020), le numérique et le mobile jouent plus que jamais un rôle essentiel pour faciliter la fourniture de services financiers numériques aux consommateurs qui effectuent divers types de transactions depuis leurs téléphones mobiles.

Il est précisé, par ailleurs, que selon une étude d’IBM intitulée «Covid-19, future of business», plus de 59 % des entreprises interrogées ont déclaré que la pandémie avait considérablement contribué à accélérer leur transformation numérique. De ce fait, et à l’heure où les entreprises du secteur des services financiers travaillent pour accélérer leur transformation numérique, les solutions de cloud hybride et d’IA développées par IBM soutiennent la volonté de ces entreprises de stimuler la dynamique de transformation numérique partout sur le continent.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page