Éco-Business

Transactions automobiles : le nigérian Autochek prend pied dans le Royaume

La startup Kifal Auto déploie ses ailes et devient partie intégrante du réseau de l’opérateur nigérian Autochek en Afrique. La startup marocaine servira de tête-de-pont pour l’expansion nord-africaine d’Autochek. 

Autochek, l’entreprise de technologie automobile qui rend l’achat d’une voiture plus accessible et plus abordable en Afrique, voit dans le Maroc un pôle technologique innovant, alimenté par un écosystème de startups florissantes qui vont soutenir l’industrie automobile au cours des prochaines années.


C’est pour cette raison que l’entreprise nigériane a racheté Kifal Auto, la startup marocaine de technologie automobile, dans l’objectif de favoriser son expansion en Afrique du Nord.

Cette acquisition, dont le montant n’a pas été divulgué, représente pour Autochek «la première expansion majeure d’une startup d’Afrique de l’Ouest en Afrique du Nord et va créer les conditions d’une collaboration panafricaine idéale pour stimuler l’innovation sur le marché automobile en pleine croissance sur le continent», explique-t-on auprès de l’acteur nigérian.

Ainsi, dans le concret, au Maroc, l’objectif est de continuer à accélérer l’activité avec un rythme soutenu au cours des prochains mois / années. De nouveaux services seront proposés aux consommateurs pour continuer à apporter encore plus de valeur.

«Par la même occasion, Kifal Auto sera utilisée comme plateforme de développement régional en Afrique du Nord et Afrique francophone. En termes de management et de branding, il n’y aura pas de changement», annonce Nizar Abdallaoui Maane, PDG et fondateur de Kifal Auto.

La startup marocaine, créée en 2019, aura donc une visibilité sur le marché africain en général. Rappelons que son activité se focalise sur la transformation de l’expérience d’achat / vente de voitures d’occasion au Maroc en offrant un processus transparent tout au long de la transaction, en permettant l’accès au financement, une garantie panne mécanique, une souscription à l’assurance et d’autres services à valeur ajoutée.

Justement ces innovations ont permis, à Kifal Auto, d’être la première startup à bénéficier du programme d’accompagnement «212 Founders» de CDG Invest. Au fil des ans, kifal Auto s’est imposée comme un partenaire de confiance pour les particuliers et les entreprises au Maroc qui cherchent à acheter ou à vendre des voitures d’occasion.

«Actuellement, nous opérons sur 6 villes marocaines. En moyenne, nous avons 300 voitures expertisées et listées sur notre site web, et, aujourd’hui, nous sommes l’un des plus grands vendeurs de voitures d’occasion au Maroc», assure Nizar Abdallaoui Maane.

Grâce à Kifal Auto, Autochek va couvrir une troisième région d’Afrique, puisqu’elle est déjà présente en Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Est (Nigéria, Ghana, Côte d’Ivoire, Kenya et Ouganda), où elle dispose de plus de 1.500 concessionnaires et garages, ainsi que de 70 banques partenaires, dont Access Bank, Ecobank, UBA, Bank of Africa et NCBA Bank.

Justement, pour Autochek, le Maroc est un marché stratégique et un des plus matures d’Afrique, avec près de 180.000 voitures neuves et environ 560.000 voitures d’occasion vendues chaque année.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page