Éco-Business

Tourisme : voici l’objectif du ministère d’ici à 2030

Profitant du contexte actuel de relance touristique, Fatim-Zahra Ammor a communiqué sa vision lors d’une séance de travail avec les professionnels du secteur. L’objectif fixé est de doubler le nombre d’arrivées à l’horizon 2030.

Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, a fait part, mardi à Rabat, de son ambition de doubler le nombre d’arrivées de touristes à l’horizon 2030 pour la destination Maroc. Profitant du contexte actuel de relance touristique, la ministre a présenté sa vision lors de cette séance de travail tenue avec les professionnels de la Confédération nationale du tourisme (CNT), en présence des directeurs généraux de l’ONMT et de la SMIT.


Il va sans dire que le tourisme national a été touché de plein fouet par la crise sanitaire, sachant que le secteur avait connu, avant la Covid-19, une nette évolution en termes d’arrivées, de nuitées et de recettes en devises. De 9,37 millions en 2012, les arrivées ont enregistré une progression continue pour atteindre 12,93 millions en 2019.

Quant aux nuitées, elles sont passées de 17,56 millions à 25,24 durant la période. Cette performance avait eu un impact très positif sur les recettes en devises qui avaient atteint 78,7 MMDH en 2019 contre 57,8 MMDH en 2012. Au cours de cette séance de travail présidée par la ministre, les perspectives positives de relance touristique ont été évoquées, en attendant la levée de la barrière au voyage du test PCR de moins de 48 h avant l’embarquement.

La CNT expose ses problématiques
Outre les efforts déployés dans le cadre du plan de soutien au secteur, la Confédération nationale du tourisme a partagé un état des lieux mettant en exergue deux problématiques majeures auxquelles il convient de remédier afin d’accompagner la relance.

Il s’agit de la question de l’aérien qui conditionne la proposition de valeur touristique et l’attractivité de la destination Maroc. Dans ce sens, la ministre a confirmé qu’un travail de concertation est engagé avec plusieurs acteurs à ce sujet. La seconde priorité, quant à elle, concerne le manque de ressources qualifiées en raison de la perte d’attractivité du secteur en matière de ressources humaines.

Ce sujet se pose avec encore plus d’acuité dans la perspective de l’accroissement de la demande que connaitra le secteur très prochainement. Dans ce cadre, un plan d’action est prévu visant à repositionner l’employabilité et à favoriser la rétention des bons profils. Toujours dans le sens de la relance, Fatim-Zahra Ammor a sensibilisé les professionnels sur l’importance de développer les offres loisirs et animation, afin de capter davantage de touristes, notamment nationaux.

Ces offres viendront compléter les efforts de promotion déployés par l’ONMT et favoriser, à court terme, l’accès à de nouveaux marchés.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page