Éco-Business

Tourisme. Où iront les Marocains ?

Une étude réalisée par l’ONMT sur la perception et le comportement du consommateur marocain pendant et après le confinement dévoile les intentions et les motivations de départ en vacances des nationaux. 70% déclarent leur intention de voyager à la fin du confinement. Le voyage serait d’abord consacré à la famille (36,5%) puis à la plage (29,1%) et à la nature (26,6%).

Les touristes nationaux seront-ils au rendez-vous cet été ou hésiteront-ils à se rendre dans les principales destinations touristiques du royaume? Selon une étude réalisée par l’Office national marocain du tourisme (ONMT) sur la perception et le comportement du consommateur marocain pendant et après le confinement, le citoyen marocain a manifesté son désir de voyager à l’échelon national. Dans ce sens, ils sont 70% à déclarer leur intention de voyager à la fin du confinement et 60,6% à vouloir laisser passer 1 mois avant de voyager, affirment les résultats de ladite étude. Quant à la durée moyenne du voyage post-confinement, sa durée ne dépasserait pas, selon l’étude, les deux semaines pour les trois quarts des répondants. Pour les personnes sondées, le voyage est une façon de se libérer de la pression psychologique durant cette période de confinement. Interrogés sur les modalités de voyages, 52% des cas ont déclaré que le voyage se ferait en petite famille de 4 personnes en moyenne, soit un couple avec 2 enfants. Ceux qui envisagent de voyager en «petite famille» sont les 35 à 55 ans ainsi que les habitants de la région Souss-Massa et ceux du Sud. Parmi les catégories socioprofessionnelles (CSP), les 18-24 ans et les plus de 55 ans sont plus nombreux à vouloir voyager en couple, alors que les 25 à 34 ans préfèrent voyager seuls.


Budget moyen: 5.900 DH
Les résultats de l’étude montrent aussi que le budget moyen alloué se situerait autour de 5.900 DH. Dans le détail, le voyage serait d’abord consacré aux visites familiales à hauteur de 36,5%, puis à la plage et à la nature avec, respectivement, 29,1% et 26,6%. Toutefois, le logement est prévu dans des établissements non-touristiques à hauteur de 81,2% des cas. Pour les séjours qui se feront dans les établissements touristiques, ils se feront principalement dans les hôtels 3, 4 et 5*. À noter que l’ONMT avait déjà lancé un appel à manifestation d’intérêt à destination des conseils régionaux du tourisme (CRT) pour mener conjointement des campagnes de communication en faveur des nationaux. Le mix marketing, particulièrement les tarifs adaptés au pouvoir d’achat des différents segments et la promotion des offres, sera un critère de choix pour attirer les touristes nationaux. La première campagne doit commencer le 1er juillet. L’étude réalisée par l’ONMT indique que les visites familiales seraient toutefois ponctuées par d’autres activités, notamment des balades, du divertissement et ou du shopping. Le désir d’aller à la plage s’installe de plus en plus, à l’approche de la saison estivale.

Après la famille, la plage et la nature
Alors que 1 personne sur 3 consacrerait son voyage à visiter la famille, 3 personnes sur 10 iraient à la plage, et 1 personne sur 4 ferait un voyage dans la nature. À noter également qu’une personne sur deux n’envisage pas de voyager de peur d’être atteinte par la pandémie de Covid-19 et 42,5% disent ne pas disposer des moyens nécessaires pour voyager. Dans l’objectif d’encourager le tourisme interne à la sortie du confinement, les offres à tarifs réduits ne suffiraient pas, selon l’étude. À cet égard, il faudrait les accompagner de mesures sanitaires très strictes, surtout au niveau des établissements touristiques. Sur ce dernier point, le ministère du Tourisme et les opérateurs touristiques ont déjà apporté des garanties sanitaires face au Covid-19 à travers la mise en place de guides sanitaires. S’agissant de la période du confinement, malgré la crise, les Marocains sont plus nombreux à garder espoir et à être positifs qu’à être inquiets quant à la situation actuelle. Dans ce sens, 84,6% d’entre eux restent optimistes et considèrent que la situation sanitaire évoluera positivement après le confinement, soit 80,7%. Ils sont toutefois beaucoup moins nombreux à penser la même chose de l’évolution de la situation économique post-confinement. Seuls 37,1% d’entre eux pensent qu’elle évoluera positivement. Une fois le confinement levé, 73% des personnes estiment pouvoir reprendre leurs activités quotidiennes de manière normale. Les principales activités envisagées sont la visite de la famille (52,7%) et la reprise du travail (44%). Le besoin de voyager se ressent de plus en plus. Les Marocains confirment quasi-unanimement (96,8%) que la crise a été gérée efficacement par les autorités marocaines, dont 81% qui considèrent qu’elle a été gérée de manière «très efficace».


L’AMI au centre d’une réunion entre l’ONMT les CRT

Une réunion a été tenue, vendredi dernier, entre les présidents du Comité des conseils régionaux du tourisme du Maroc et le directeur général de l’ONMT afin de discuter de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) lancé récemment par l’ONMT. L’office estime que la finalité de l’AMI est de rapprocher l’offre touristique de chaque région du client final marocain. Lors de cette réunion, l’ONMT a présenté l’étude relative à la perception et au comportement du consommateur marocain pendant et après le confinement. Selon les présidents du Comité des conseils régionaux du tourisme du Maroc, les relations avec l’ONMT et ses équipes ont toujours été marquées par une communication positive, et la collaboration est particulièrement importante en cette période de crise afin que tous les moyens soient mis en œuvre pour soutenir et encadrer l’ensemble des régions et des opérateurs du secteur.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page