Éco-Business

Tourisme : L’ONMT veut plus de moyens

Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

La destination se porte bien mais son image de marque a besoin d’être renforcée. C’est le constat qui ressort de la réunion du Conseil d’administration de l’Office national marocain du tourisme, qui s’est tenue jeudi 28 juillet dernier. Passant en revue l’ensemble des réalisations de l’année 2015 ainsi que le bilan des performances à fin mai 2016, ledit conseil a avant tout mis en exergue la résilience de la destination Maroc en dépit de facteurs très défavorables.

Il a à ce titre noté que l’année 2015 a connu pratiquement le même nombre d’arrivées aux postes frontières à -1% comparativement à 2014, totalisant 10,2 millions de touristes. S’il a observé que les recettes ont enregistré en 2015 une légère diminution de – 1,4%, s’établissant à 58,6 MMDH, le conseil a toutefois noté que ces performances s’expliquent en grande partie par la baisse de -5% au départ du marché français, qui a été très marqué par la série d’attentats terroristes perpétrés sur son territoire. D’autres marchés ont en revanche connu la même année une hausse, notamment l’Afrique subsaharienne (+4%), le Royaume-Uni (+5%), l’Allemagne (+8), les pays du Golfe (+12%), le Brésil (+16%), la Chine (+12%) sans oublier le tourisme interne qui a enregistré un taux de croissance annuel moyen des nuitées de 6%.


Au titre de 2016, le conseil a noté à fin mai une diminution des arrivées aux postes frontières de -1,16% et une croissance significative des recettes de +6,4%. Pour le second trimestre 2016, ledit conseil a fait part de la nécessité de doter l’ONMT d’un budget additionnel de 300 MDH pour faire face à une situation exceptionnelle sur les marchés stratégiques en Europe.

Celui-ci permettra l’accélération du rythme des actions avec en particulier des voyages de presse et la délocalisation d’émissions télé, l’organisation d’événements de grande envergure dans le but de renforcer l’image de marque de la destination, le lancement de campagnes publicitaires visant à accroître la notoriété de la marque et valoriser l’offre de la destination au Maroc. Ces moyens seront également utilisés pour accélérer la diversification des marchés comme la Chine, la Russie, les pays du Golfe, la Scandinavie et l’Afrique. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page