Éco-Business

Taqa Morocco : la croissance au rendez-vous au T1-2020

Les performances financières et opérationnelles de Taqa Morocco se sont affichées en nette progression au terme du premier trimestre 2021. Le producteur privé d’électricité est également parvenu à réduire sensiblement son niveau d’endettement.

Taqa Morocco dévoile des résultats trimestriels dans le vert. «Le premier trimestre 2021 est caractérisé par une amélioration significative des indicateurs financiers portée par l’excellence opérationnelle des unités. Une performance qui confirme la solidité du business model de Taqa Morocco et sa capacité de développement sur le mix énergétique national», commente Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du directoire de Taqa Morocco.


Au terme du mois de mars 2021, le chiffre d’affaires du groupe s’est affiché en nette progression. Il a, en effet, évolué de 1,5% pour atteindre 1,91 MMDH grâce, entre autres, à la bonne performance opérationnelle de l’ensemble des unités et à la diminution des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international. À cela s’ajoute la réalisation de la révision majeure planifiée de l’Unité 5 de 68 jours au cours du quatrième trimestre 2019 conformément au plan de maintenance. Suivant ce plan, une autre révision majeure a été effectuée au cours du premier trimestre 2021 au niveau de l’unité 6 (61 jours).

Au final, le taux de disponibilité des unités 1 à 6 s’est établi à 85,6% à fin mars 2021 contre 95,8% un an auparavant. L’enveloppe des investissements s’est limitée, durant ce premier trimestre, à 3 MDH contre 146 MDH l’année précédente, sachant qu’en 2020, le groupe a dû consacrer un montant de 135 MDH à la révision de l’unité 5. Porté par la bonne performance opérationnelle des unités du groupe et la révision majeure de l’unité 5 en T4-19, Taqa Morocco a réussi à afficher, au terme du mois de mars 2021, un résultat d’exploitation de 634 MDH, en appréciation de 35,7% par rapport à mars 2020. Par conséquent, le taux de marge opérationnelle est passé, en un an, de 24,8% à 33,2%. Une situation qui booste à son tour les bénéfices du groupe.

Le résultat net part du groupe s’est vu propulsé à 228 MDH, en hausse de 51,4% à fin mars 2021. Une croissance qui trouve son origine dans l’amélioration du résultat financier qui s’établit à -116 MDH à fin mars 2021 (contre -139 MDH en 2020). Celui-ci affiche une amélioration de 16% grâce à la baisse des charges d’intérêts sur emprunts et de l’évolution favorable du taux de change USD/MAD. Il en découle un taux de marge nette consolidé qui s’établit à 15,4% à fin mars 2021 contre 9,2% un an auparavant. Les remboursements de la période ont également pu améliorer le niveau d’endettement consolidé du groupe. Taqa Morocco affiche en effet un endettement de 7,5 MMDH, en retrait de 22,8% en glissement annuel.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page