Éco-Business

Taqa Morocco. : énergique malgré la conjoncture

Comment Taqa Morocco a-t-elle traversé la zone de turbulences suscitée par la crise sanitaire? La réponse est à trouver dans la synthèse des résultats financiers de l’entreprise, au titre de l’exercice 2020. Au terme de l’année écoulée, Taqa Morocco signe ainsi un résultat net part du groupe en repli de 16,5% sur un an, à 880 millions MDH. Cette performance, est-il expliqué auprès de l’opérateur, tient compte du repli du résultat d’exploitation de 7,5% à 2,359 milliards DH et du résultat financier de 8,4% à 564 MDH. Notons, par ailleurs, que le taux de marge nette consolidée s’est situé à 14,7%. La baisse du résultat d’exploitation s’explique principalement par l’impact de la réalisation de la révision majeure de l’Unité 5 sur le 4ème trimestre 2019, fait savoir l’entreprise, notant que le taux de marge opérationnelle consolidé a progressé à 30,3%. S’agissant du chiffre d’affaires consolidé, il s’est établi à 7,79 MMDH en 2020, en raison de la bonne performance de l’ensemble des unités tenant compte du plan de maintenance, de la diminution des frais d’énergie consécutive à l’évolution du prix d’achat du charbon sur le marché international, ainsi qu’à la réalisation de la révision majeure planifiée de l’unité 5 de 68 jours en 2019.

«Une année 2020 sans précédent, marquée par une disponibilité record pour la deuxième année consécutive dans un contexte de crise sanitaire confirmant la robustesse du business model de Taqa Morocco qui réalise une performance industrielle en progression continue et enregistre des indicateurs financiers résilients», a indiqué Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du Directoire de Taqa Morocco, cité dans la communication financière de l’entreprise. En social, le résultat net a augmenté de 10,1% à 816 MDH en 2020, en raison de la bonne performance opérationnelle des Unités 1 à 4 et la baisse des dotations aux amortissements consécutive à la signature de la prorogation du contrat de fourniture d’énergie électrique (PPA) des unités 1-4.


Cette hausse est attribuable aussi à la progression du résultat financier de 31,5% à 281 MDH, suite à l’augmentation de la distribution de dividendes de la filiale JLEC 5&6 pour un montant de 132 MDH et par la hausse des charges d’intérêt, essentiellement dû au tirage de la dette afférente au droit de jouissance complémentaire pour un montant de 1,5 MMDH. Et de conclure que le directoire de Taqa Morocco propose de soumettre à l’approbation de l’Assemblée générale ordinaire la distribution d’un dividende de 35 dirhams par action. Ce dividende sera mis en paiement au plus tard le 23 juillet 2021. 

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page