Éco-Business

Soutien aux TPME : le coup de pouce de Damane Tamayouz

Le groupe OCP lance un dispositif financier innovant en soutien aux TPME de son écosystème industriel. Une première convention de partenariat a été signée entre OCP et Finéa, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion. L’expérience pourrait être élargie aux autres établissements financiers.

Malmenés par les effets de la crise sanitaire, les fournisseurs du groupe OCP pourraient enfin respirer grâce au dispositif innovant lancé par le phosphatier national. Appelé « Fonds Damane Tamayouz », le nouveau dispositif s’appuie sur la création d’un fonds de garantie qui permettra aux fournisseurs éligibles du groupe un meilleur accès au financement de leur cycle d’exploitation. Ces fournisseurs pourront ainsi bénéficier du financement de leurs besoins de trésorerie générés par la réalisation des marchés dès la signature des commandes, et ce, jusqu’à 70% de la valeur du marché. Ces TPME pourraient également bénéficier de conditions avantageuses sans présenter de garanties additionnelles. Le « Fonds Damane Tamayouz » prendra la forme d’un Fonds de placement collectif en titrisation (FPCT), entièrement souscrit par OCP. Une première convention de partenariat a été signée avec la société Finéa, spécialisée dans le financement des TPME.


À travers ce partenariat, cette filiale de la Caisse de dépôt et de gestion pourra proposer aux fournisseurs du groupe OCP des offres de financement attractives. Elle pourra ainsi recourir au fonds de garantie pour couvrir le risque de contrepartie pris sur le portefeuille des entreprises de l’écosystème OCP et bénéficier de la connaissance d’OCP de ses fournisseurs pour une meilleure lecture du risque de crédit. Une expérience qui devrait être dupliquée auprès d’autres établissements financiers, selon le groupe OCP. Notons que le dispositif financier mis en place concernera uniquement les fournisseurs OCP engagés dans le développement et la professionnalisation de leurs activités dans le cadre d’un nouveau mode de collaboration dénommé « pacte de progrès» auquel ces derniers adhèrent. En effet, un « plan de progrès » pourra être mis en œuvre d’un commun accord avec ces TPME en s’appuyant notamment sur un rating OCP basé sur plusieurs critères de performance et de capacité opérationnelle. En fonction de ce rating, certains dispositifs d’accompagnement, dont le Fonds Damane Tamayouz, seront accessibles aux fournisseurs les plus engagés. Le rating pourra également être mis à disposition de Finéa pour une meilleure analyse des dossiers de financement des TPME. Le « Fonds Damane Tamayouz », d’une taille de 125 MDH, devrait garantir jusqu’à 950 MDH de crédits. Les crédits couverts seront d’un montant compris entre 100.000 et 15 MDH et seront accordés aux fournisseurs éligibles d’OCP, au titre du financement de contrats de fourniture de biens ou de prestations de services conclus ou en cours d’exécution. Ce dispositif représente ainsi la première opération de titrisation au Maroc permettant de garantir un risque de crédit.

Pour y parvenir, OCP s’est entouré de CDG Capital, Maghreb Titrisation et Clifford Chance dans le cadre du montage et de la structuration, tandis que la gestion du fonds sera assurée par Maghreb Titrisation. Ce dispositif financier fait partie d’un programme de développement de l’écosystème OCP visant à renforcer le partenariat avec les fournisseurs nationaux et locaux les plus engagés à se développer et les plus performants. Il intègre des dispositifs d’incitation, d’insertion et d’accompagnement couvrant plusieurs volets, dont le pacte de progrès, le développement des compétences des ressources humaines des fournisseurs, le co-développement de produits et d’équipements pour la substitution à l’import ou encore l’accès de la TPE locale aux marchés OCP. Ce programme compte également sur des plateformes digitales dédiées aux fournisseurs comme facteur principal d’accélération. 

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page