Éco-Business

Souss-Massa : une SDR pour activer Inmaa Tourisme

Doté de 100 MDH pour la période 2021 à 2025, le programme Inmaa Siyaha sera mis en œuvre par la Société de développement régional «SDR TPE-PME touristiques SM». Le capital social de cette SDR sera constitué de 4 MDH, réparti entre la SMIT et la région Souss-Massa.

Inmaa Siyaha, mécanisme de financement s’inscrivant dans l’esprit du contrat-programme 2020- 2022, sera doté de sa propre Société de développement régional pour la promotion de la Très petite entreprise (TPE), Petite entreprise (PE) et Entreprise moyenne (EM) touristique «SDR TPE-PME touristiques SM» dans la région Souss-Massa. Au total, la Région sera dotée de trois SDR, dont une société de développement régional qui est déjà opérationnelle (la SDR Développement touristique) alors que la SDR Aghroud aménagement et la SDR TPE-PME touristique SM seront créées après leur approbation lors la prochaine session (et dernière) de juillet du Conseil régional Souss-Massa. Ladite SDR sera le maître d’ouvrage délégué de ce mécanisme de financement de «Inmaa Siyaha». Son capital social sera constitué de 4 MDH, réparti entre la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) et le Conseil régional Souss-Massa, respectivement à hauteur de 2 et 1,9 MDH. D’autres actionnaires minoritaires (1 seule action) feront partie du tour de table de cette SDR, notamment le ministère de l’Intérieur, le ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale en plus de la Chambre de Commerce, d’industrie et de services.


100 MDH dédiés à l’appui des TPME touristiques
Doté de 100 MDH pour la période 2021-2025, ce programme est financé par le ministère du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale à travers une enveloppe de la SMIT de 50 MDH. Le reste, soit 50 MDH, sera alloué par le Conseil régional Souss-Massa. Dans le détail, 95% du montant total seront dédiés au financement de ce programme tandis que 5% seront alloués au maître d’ouvrage délégué (SDR TPE-PME Touristique SM) sous forme de frais de gestion de ce mécanisme. C’est le bâtiment de l’Institut spécialisé de technologie appliquée hôtelière et touristique d’Agadir qui été sélectionné en tant qu’unité pilote l’implémentation de ce programme. Une convention spécifique sera conclue incessamment pour la reconversion de ce bâtiment en unité pilotée entre la SMIT et le Conseil régional Souss-Massa. Parallèlement, le ministère de tutelle devra céder ce bâtiment à la SMIT en vertu de la convention dédiée à la mise en place de ce projet. Elle sera soumise aussi à l’approbation lors de la session de juillet.

600 emplois et 150 entreprises visées
La mise en place de ce programme devra générer plus de 600 emplois directs et plus de 150 entreprises touristiques constituées de PME et TPE touristiques. Il vise l’appui et l’accompagnement des TPME touristiques pour l’amélioration de la compétitivité de l’offre touristique régionale. Le seuil des entreprises bénéficiaires a déjà été arrêté par la convention portant création de ce mécanisme. Pour les TPE, il s’agit des entreprises dont l’investissement est égal ou inférieur à 3 MDH. S’agissant des petites entreprises, le programme concerne le tissu dont l’investissement est supérieur à 3 MDH, égal ou inférieur à 10 MDH. Concernant les entreprises de taille moyenne, le montant d’investissement est supérieur à 10 MDH, inférieur ou égal à 30 MDH. La SDR sera chargée, entre autres, de la réalisation des cahiers des charges et guides de consultation en plus du lancement des appels à manifestation d’intérêt et la sélection des porteurs de projets… En plus du volet lié à l’ingénierie touristique, notamment la préparation d’une banque à projets en plus de l’assistance et l’orientation des TPE, PE et PME, ce mécanisme prévoit aussi un appui financier au profit de l’entreprise touristique à travers des incitations financières.

Le détail des subventions prévues
Dans ce sens, l’appui à l’investissement prévoit des subventions allant à 10% du montant d’investissement pour les projets d’hébergement touristique, soit un seuil fixé de 100.000 DH pour les TPE, 400.000 DH pour les PE et 1,2 million pour les entreprises moyennes (PM). Le plafond est plus conséquent pour les projets d’animation et de loisirs touristiques en plus des projets créatifs et innovants, respectivement à hauteur de 30 et 50% du montant d’investissement selon la convention portant sur la mise en place de ce mécanisme. Pour les projets de loisirs, il s’agit d’un plafond de 300.000 DH, 1 MDH et 4 MDH du montant de la subvention d’investissement. Pour leur part, les projets créatifs et innovants devront bénéficier d’un plafond égal à 500.000 DH, 2 MDH et 6 MDH d’appui. L’octroi de l’assistance technique et l’expertise prévoit quant à elle une contribution pouvant atteindre 90% des frais des études et consultations et l’appui technique en plus de la formation. Il s’agit de 100.000 DH, 400.000 MDH et 600.000 DH du plafond d’investissement.

Les activités touristiques éligibles
Selon les activités éligibles, toute la chaîne de valeur touristique sera concernée par ce mécanisme, notamment l’hébergement touristique, la restauration, les réceptifs, le transport touristique, le guidage touristique en plus des activités ludiques. Cet appui est conditionné par le respect des conditions d’éligibilité. En effet, les entreprises doivent être dans une situation légale en termes de classement et autorisation. Pour les autres conditions d’éligibilité, les entreprises doivent être en exploitation de manière continue ou discontinue depuis au moins un an avec la présentation d’un programme de développement. Par contre, les entreprises qui font l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire seront exclues. Par ailleurs, la SMIT devra créer une plateforme digitale pour l’appui du tissu précité des entreprises touristiques pour leur accompagnement. 

Yassine Saber / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page