Éco-Business

Souss-Massa : l’Alliance initiative Maroc pour l’entrepreneuriat voit le jour

En tant que réseau national constitué de cinq plateformes marocaines fondatrices, l’Alliance initiative Maroc a été créée dans le but de donner un coup d’accélérateur à l’octroi aux porteurs de projets de prêts d’honneur sans intérêts et sans garanties. L’ambition est d’atteindre, dès début 2023, neuf plateformes et de couvrir, en milieu d’année, l’ensemble du territoire national. 

De 10 entreprises soutenues lors du démarrage effectif de son activité en 2008 à 171 en 2021, l’Initiative Souss-Massa (ISM), spécialisée dans l’octroi, en faveur des porteurs de projets, de prêts d’honneur sans intérêts et sans garanties, a franchi un nouveau palier. En atteignant plus de 1.000 entreprises en 2022, l’ISM – qui s’est inspirée du modèle français «Initiative France» – a généré davantage de rendement que durant ces 15 années d’existence. Ce n’est pas tout : l’objectif tracé désormais par la plateforme est de donner un coup d’accélérateur à son activité, à travers la multiplication de son modèle au niveau national, puisque le réseau français arrive à créer 18.000 entreprises par an grâce à plus de 230 plateformes.

Dans ce sens, l’objectif phare de l’ISM a été atteint à travers la création «d’Alliance initiative Maroc», qui fédère d’autres plateformes régionales. Aujourd’hui, ce réseau englobe cinq plateformes, notamment l’Initiative Souss-Massa qui préside en même temps l’Alliance initiative Maroc en plus de celles de Rabat-Salé-Kenitra, de l’Oriental, de Larache initiative (qui relève de la Région Tanger-Tétouan Al Hoceima) et El Hajeb Initiative (Région Fès Meknès).

Selon Mohamed El Moudene, président de l’ISM et d’Alliance initiative Maroc, «le but est d’atteindre, dès début 2023, neuf plateformes au sein d’Alliance initiative Maroc grâce à l’adhésion des provinces du Sud. Par la suite, ce chiffre devra être renforcé, au cours de l’année 2023, pour couvrir le territoire national à travers l’adhésion des 12 Régions du Royaume», explique-t-il.

Une convention tripartite de financement
Pour consolider le réseau dans tout le pays, une convention tripartite de financement a été paraphée, mardi dernier, à la Chambre de commerce, d’industrie et des services de la Région Souss-Massa, par Alliance initiative Maroc, Initiative France et Initiative Souss-Massa.

Il faut préciser que Initiative France intervient au Maroc, dans le cadre de ses activités à l’international, pour mener son projet «Consolider et développer les réseaux Initiative au Maroc, en Tunisie et Burkina Faso», cofinancé par le guichet OSC de l’Agence française de développement (AFD). L’Alliance initiative Maroc est le principal bénéficiaire de ce projet. Quant à Initiative Souss-Massa, elle s’est associée dans le cadre de cet accord à son partenaire Initiative France pour faire monter en compétences l’Alliance initiative Maroc.

En tant que réseau national de cinq associations marocaines fondatrices, elle sera le principal bénéficiaire de l’accompagnement technique et financier prévu par ce projet et mis à disposition par Initiative France et Initiative Souss-Massa. Dans ce sens, un co-financement a été mobilisé par France Initiative à hauteur d’1 MDH alors que l’ISM a mobilisé la même somme auprès d’un partenaire privé.

À cet égard, c’est le groupe AKWA qui a mobilisé ce montant en faveur d’Alliance Initiative Maroc à travers son partenaire, ISM. Dans le détail, le cofinancement d’Initiative France sera mis à disposition du projet pour la composante Maroc alors que ISM mobilisera, pour sa part, trois types de co-financement en faveur de l’Alliance.

Le taux de remboursement maintenu à 85%
Par ailleurs, Initiative Souss-Massa a contribué à la création de plus de 1.061 entreprises dans la Région, dont 289 se sont acquittées de leurs prêts. Ces entreprises ont généré plus de 4.000 emplois grâce à la réussite de son expérience qui s’est basée sur l’expertise française des plates-formes d’initiatives locales fédérées – sous le nom d’Initiative France – d’octroi des prêts d’honneur sans intérêts et sans garanties. Concernant les montants engagés par ISM, ils ont totalisé plus de 62 MDH pour un investissement généré de 126 MDH.

S’agissant des entreprises féminines, elles représentent 30% du tissu appuyé par Souss-Massa Initiative, soit 273 structures. Pour sa part, le taux de remboursement est resté stable à 85% alors que ISM assure aussi l’accompagnement des porteurs de projets, par un parrainage et un encadrement assurés à la demande de ces derniers. Elle contribue aussi à la mobilisation d’autres dispositifs de soutien aux PME, TPE et auto-entrepreneurs.

La réussite de ce modèle est attribuable aussi à la synergie de l’écosystème entrepreneurial régional, notamment les acteurs et opérateurs publics et privés des organes de gestion de l’ISM, à savoir son conseil d’administration et les différents comités d’agrément. Cet écosystème a été présenté lors d’une cérémonie, initiée mardi dernier, à la CCIS-SM en présence de l’ensemble des acteurs et partenaires de ISM.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Lions de l’Atlas : Comment Walid Regragui a métamorphosé l’équipe ?



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page