Éco-Business

Souss-Massa : la région programme 102 MDH

Cumulé au titre de l’année budgétaire 2021, ce montant, égal à 102 MDH, est issu de la nécessité de maintenir l’équilibre budgétaire au titre de la même année. Il a été programmé par le Conseil régional de Souss-Massa en faveur de 19 projets dédiés essentiellement à l’assainissement liquide et à la protection contre les inondations, ainsi que le tourisme et le volet social. 

Les membres du Conseil régional Souss-Massa ont approuvé, lundi dernier, la programmation du reste de l’excédent réel qui est de l’ordre de 102 MDH. Cette validation qui s’assigne pour objectif de respecter les engagements de la région, dans le cadre des conventions déjà validées, a été inscrite à l’ordre du jour de la session ordinaire de juillet 2022 constitué de 32 points. Cumulé au titre de l’année budgétaire 2021, ce montant est issu de la nécessité de maintenir l’équilibre budgétaire de la même année.


Dans le détail, il s’agit de la différence dégagée de 805 MDH sous forme de recettes perçues jusqu’au 31 décembre 2021 par le Conseil régional Souss-Massa et plus de 703 MDH issu de l’excédent prévisionnel programmé au titre de l’année 2021, mais aussi des dotations exécutées en matière de dépenses de fonctionnement (82 MDH) et celles transférées à partir du budget de fonctionnement (11 MDH).

De ce fait, ce reste de l’excédent au titre de l’année 2021 a été programmé par le Conseil régional Souss-Massa en faveur de 19 projets, à réaliser avec plusieurs partenaires, essentiellement dans le domaine de l’assainissement liquide et la protection contre les inondations ainsi que l’activité touristique et le volet social.

Le transfert des dotations financières
«La région doit maintenir l’équilibre entre ses propres capacités financières et le volume des demandes qui lui sont soumises, mais aussi entre ses compétences propres et les exigences de la réalité du territoire», explique Karim Achengli, président du Conseil Régional de Souss-Massa.

Ajoutant que «cette équation nous oblige aujourd’hui à mobiliser tous les moyens disponibles pour relever ce défi, en se basant sur la priorisation des projets qui doit aussi incarner clairement notre vision stratégique pour le territoire».

Au cours de cette même session ordinaire, les membres du Conseil ont approuvé le transfert des dotations financières d’une rubrique à l’autre, au titre de l’année budgétaire 2022, notamment en ce qui concerne le budget de fonctionnement. Il s’agit de 5,5 MDH pour l’organisation de l’édition 2022 de l’édition de Devoxx Morocco à Agadir, à hauteur de 3,2 MDH.

Parallèlement, les membres ont également voté les dotations consacrées à l’Agence régionale d’exécution des projets (AREP) de Souss-Massa au titre de l’année 2022. Au total, il s’agit de 7,5 MDH dont 6,5 MDH pour la construction et l’équipement du service de chirurgie générale, avec l’extension et l’équipement du bloc opératoire de l’Hôpital régional de Tata.

Pour le reste, soit 1 MDH, il a été dédié à l’accomplissement des études pour la construction d’un ouvrage d’art technique sur l’Oued Souss au niveau de la nouvelle route reliant les quartiers Nakhil et Tamazart, à Ait Melloul.

AREP : 31 MDH reprogrammés au titre de l’année 2022
Dans le même sens, une somme égale à 31 MDH a été reprogrammée dans la rubrique dédiée aux dotations de l’AREP qui sont issues des marchés d’appels d’offres de routes afférents au programme intégré du milieu rural et la réduction des disparités territoriales et sociales après réception finale des projets. Ce montant a été transféré sous forme de contribution de la région au même programme, mais pour le volet dédié à l’Apprivoisement en eau potable (AEP) au niveau de la région.

Par ailleurs, d’autres conventions relevant du volet de l’entrepreneuriat ont été validées lors de cette session, notamment la convention de partenariat relatif au programme régional intégré d’appui aux petites et moyennes entreprises de la région Souss-Massa. Mobilisant 7 MDH, le Conseil régional Souss-Massa s’est engagé à côté d’autres partenaires pour la concrétisation de cette convention.

Il s’agit de la Wilaya de la région, la CGEM, l’Union régionale Souss-Massa et le CRI de la région. Il s’agit aussi de l’approbation de la convention cadre de partenariat pour la mise en œuvre du programme «Sabil» pour l’insertion économique des jeunes dans la région entre le ministère de tutelle et celui de l’Économie et des finances, outre l’Anapec, le CRI et Expertise France.

A cela s’ajoute la convention de partenariat avec la Société de développement régionale (SDR) TPE-PME Touristique Souss-Massa dont la contribution de la Région est de 50 MDH répartis sur deux quotes-parts.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page