Éco-Business

Souss-Massa : la CCIS et la BP Centre-sud s’allient

Les deux parties se sont associées à la Fondation création d’entreprises du Groupe Banque centrale populaire, dans le cadre d’une convention de coopération et de partenariat au service de l’entrepreneuriat régional. 

Le partenariat entre la Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la Région Souss-Massa et la Banque populaire du Centre-sud prennent, une nouvelle fois, de l’altitude. Aux termes d’une convention de partenariat et de coopération, conclue mercredi dernier à Agadir, les deux parties ont conclu un accord avec la Fondation création d’entreprises du Groupe Banque centrale populaire en vue d’unir leurs efforts et de définir les modalités de collaboration et de coopération. L’objectif étant de renforcer leurs synergies, au service de l’entrepreneuriat régional.

Cette convention, d’une durée d’un an, a été paraphée par Said Dor, président de la CCIS Souss-Massa, Mohamed El Haimer, président du directoire de la Banque populaire Centre-sud et Younes Oujenha, secrétaire général de la Fondation création d’entreprises du Groupe Banque centrale populaire. Elle porte essentiellement sur quatre domaines de coopération à commencer par l’appui à la création et au financement des porteurs de projets, des TPE et des auto-entrepreneurs.

Dans ce sens, la CCIS Souss-Massa, la FCE et la BPR conviennent que leurs domaines de coopération s’étendent au bénéfice des porteurs d’idées de projets, des autos-entrepreneurs, et de la TPE de manière générale. La population concernée recouvre les entités en création ou celles n’ayant pas plus de cinq années d’existence effective, qualifiées par la présente convention d’entreprises nouvellement créées. Ces dernières feront l’objet d’un accompagnement de bout en bout dans le cadre des appels à projets.

Activation de la convention : un appel à projets lancé
Cet accompagnement portera sur l’organisation de séances de sensibilisation au programme Intelaka, la sélection des porteurs de projets en vue de bénéficier du programme d’accompagnement et l’organisation de sessions de formation entrepreneuriales et managériales. Il est question aussi d’apporter l’assistance au montage du Business plan, à la préparation d’un dossier de financement, à la création juridique d’entreprises et à la priorisation des porteurs de projets éligibles dans le traitement et l’octroi du financement Intelaka. À cela s’ajoute la contribution à la création d’un réseau d’entrepreneurs pour interaction et réseautage.

Dans le cadre de la mise en œuvre de ladite convention, un appel à projets a été lancé, mercredi dernier, ciblant les porteurs de projets, auto-entrepreneurs et TPE de la région. Cet appel à projet constitue une opportunité pour les catégories ciblées afin de bénéficier d’un programme intégré d’accompagnement en pré et post-création, avec possibilité de financement.

D’une durée de quatre mois, le programme permettra aux candidats sélectionnés d’augmenter leurs chances d’obtenir des financements bancaires adaptés et de bénéficier gratuitement d’un ensemble de services non financiers d’accompagnement, à l’instar de la formation entrepreneuriale et managériale ainsi que l’assistance dans le montage des business plans, des dossiers de financement et de l’amorçage des activités. Le programme favorisera aussi les interactions professionnelles avec des chefs d’entreprises aguerris.

Pour en bénéficier, les participants doivent impérativement être des porteurs de projets, des auto-entrepreneurs ou des TPE en activité justifiant d’une existence de moins de cinq années et d’un chiffre d’affaires inférieur à 10 MDH HT, dans l’ensemble des domaines, hormis la pêche hauturière et la promotion immobilière. Les inscriptions sont ouvertes du 23 novembre 2022 au 28 février 2023.

Création du Comité régional pour la création d’entreprises
Les autres domaines portent sur l’échange d’informations en plus de l’encouragement et la stimulation de l’action d’entreprendre en faveur de toute catégorie d’entrepreneurs de la région, à travers l’organisation de manifestations professionnelles autour de la promotion de l’entrepreneuriat. Les trois parties se sont engagées à conjuguer leurs efforts en vue d’animer le milieu entrepreneurial pour redynamiser l’esprit d’entreprise.

Pour atteindre cet objectif, la CCIS Souss-Massa, la FCE et la BPR décident d’animer ensemble et avec la participation du milieu entrepreneurial, un Comité régional pour la création d’entreprises (CRPCE). Pour la mise en œuvre des stipulations de cette convention, les trois parties se sont engagées à convier, dès la signature de cet accord, des représentants du milieu entrepreneurial souhaitant participer aux travaux du CRPCE, afin de les informer des termes de cette convention.

Il s’agit du CRI, de l’OFPPT, de l’ANAPEC et des présidents d’ONG dont l’expérience est reconnue en matière de promotion de l’esprit d’entreprise et qui auront comme rôle de relayer la FCE. La mission du CRPCE est l’animation du milieu entrepreneurial régional en vue de promouvoir la création de TPE et d’auto-entrepreneurs. Il sélectionnera, parmi les usagers de la CCIS Souss-Massa, des porteurs d’idées de projets ou promoteurs d’entreprises nouvellement créées. Il se réunira une fois par mois, pour statuer sur le niveau de prise en charge des projets gérés dans le cadre de cette convention.

Pour lui permettre de remplir convenablement sa mission, la CCIS Souss-Massa, la FCE et la BPR conviennent de mettre en commun leurs efforts et leurs moyens dans le cadre d’un plan d’action et d’un budget convenus d’un commun accord.

Dans ce sens, la Fondation s’engage, entre autres, à accompagner les porteurs de projets sélectionnés pour l’élaboration de leurs Business plans et le montage des dossiers de financement ; à les assister dans les démarches de création de leurs entreprises; à leur dispenser les formations entrepreneuriales et managériales ; à participer au processus de sourcing des candidats ; et à organiser des manifestations professionnelles autour de la promotion de l’entrepreneuriat.

Quant à la Banque populaire Centre-sud, elle s’est engagée à participer aux côtés de ses partenaires aux séances de sensibilisation sur le programme Intelaka ainsi qu’aux entretiens individuels organisés dans le cadre du CRPCE tout en assistant les lauréats en matière de financement. Quant à la CCIS, elle supervisera, avec la FCE, l’élaboration des actions de sensibilisation, d’assistance, de conseil, de formation et d’accompagnements prévus au profit des candidats sélectionnés par le CRPCE.

Yassine Saber / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page