Éco-Business

Souss. Les doléances des agrumiculteurs entendues

La Commission régionale de l’eau a attribué une dotation de 3,6 millions m³ d’eau d’irrigation aux agrumiculteurs ce mois-ci, alors que le besoin mensuel s’élève à 5 millions m³ entre juin et octobre. Le maintien de cette dotation permettra de satisfaire la doléance des professionnels avec un volume oscillant entre 18 et 20 millions m³ durant cette période.

8 jours d’irrigation sur 12 au lieu de 7 jours d’irrigation sur 15, outre l’attribution de 3,6 millions m3 d’eau en juin. L’adoption de cette solution consensuelle en faveur de Sebt El Guerdane (Taroudant), un des premiers producteurs d’agrumes au Maroc, est un soulagement pour les agrumiculteurs. En effet, depuis le mardi 19 mai, la dotation consacrée à cette superficie de 10.000 ha -soit environ 600 exploitations- provenant du barrage d’Aoulouz, a été réduite des deux tiers. Ainsi, ce «juste milieu» permettra de sauver la prochaine campagne agrumicole dans ladite zone. De ce fait, l’arrêt d’irrigation passera d’une semaine à seulement 4 jours d’arrêt. Et à la fin de chaque mois, la situation sera actualisée pour décider de la dotation du mois à venir. Si cette dotation était maintenue, la doléance des professionnels d’augmenter les quantités d’eau d’irrigation, après leur réduction de 13 millions de m³, à 18 ou 20 millions m³ de mai à octobre serait salvatrice. Il est à noter que le besoin mensuel d’irrigation est fixé à 5 millions m³ en cette période de pointe (juin à octobre). En chiffres, 50% de la dotation d’eau pour l’irrigation agricole, qui s’élève à quelque 40 millions de m³ sont mobilisés de juin à octobre.


Dérogation spéciale pour les forages
D’autres mesures ont été adoptées en faveur des agrumiculteurs, notamment le rééchelonnement des paiements de juillet à décembre en faveur des usagers d’eau par la société Amensouss, concessionnaire du projet PPP pour l’irrigation agricole d’El Guerdane, et l’octroi d’une dérogation spéciale liée à l’autorisation des agriculteurs d’approfondir ou de remplacer leurs forages. Des réunions périodiques seront également tenues, notamment du 22 au 28 juin, par la Commission régionale de l’eau de Souss-Massa pour fixer la prochaine dotation après actualisation de la situation hydrologique. Pour rappel, les professionnels, à travers la Chambre régionale d’agriculture Souss-Massa, l’Association des producteurs d’agrumes du Maroc (Aspam) et l’Association des usagers des eaux agricoles (AUEA) «Al Mostaqbal», ont refusé la réduction de 40 à 13 millions de m³ de la dotation d’eau à usage agricole durant cette période très sensible pour les vergers. Le mode opératoire adopté le 19 mai consistait à approvisionner les exploitations agricoles 7 jours sur 15 à tour de rôle pour chaque moitié de la superficie totale (10.000 ha) à El Guerdane.

Une dotation supplémentaire
Devant cette situation, les entités précitées ont demandé une dotation supplémentaire d’eau d’irrigation afin de parvenir à au moins 20 millions de m³ et d’assurer le déroulement normal de la campagne. Actuellement, sur les 731,39 Mm³ de capacité totale des barrages de la région, le volume d’eau stocké dans les barrages est de 132,09 Mm³, soit uniquement 18,06% de taux de remplissage. Le barrage d’Aoulouz, qui approvisionne la zone d’El Guerdane, est rempli à hauteur de 41,9%. À cause de la pénurie d’eau dans la région Souss-Massa, à Agadir en particulier, le volume stocké dans ce barrage est sous pression en raison de la sécurisation des besoins en eau potable et de l’irrigation agricole de ce périmètre. Par ailleurs, cette zone est le premier périmètre agricole au Maroc ayant bénéficié en 2009 d’un partenariat public-privé pour l’irrigation à usage agricole.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page