Éco-Business

Société de développement touristique : La région Souss-Massa ouvre le bal !

Le tour de table de la Société de développement régional (SDR) se précise. Il devrait compter six actionnaires dont l’ONMT, la CDG, la SMIT et la Maison de l’artisan en plus de la Commune urbaine d’Agadir avec un capital de 1 MDH. Le Conseil régional serait l’actionnaire majoritaire car il détiendrait 34% du capital.

Il y a du nouveau pour la Société de développement régional (SDR) du tourisme au niveau de la région Souss-Massa. Après plus d’une année d’attente, le tour de table de ladite société a été complètement bouclé par le Conseil régional Souss-Massa et ses partenaires. À cet égard, le statut du SDR sera soumis à l’étude et l’approbation des membres du conseil régional lors de la prochaine session ordinaire du Conseil régional en octobre 2017 à Agadir.


Cependant, la nouvelle configuration, allusion faite au schéma de prise de participation du capital serait constituée par six actionnaires avec un capital égal à 1 MDH, soit 100.000 actions au total avec une valeur de 100 DH par action. Dans le détail, c’est le Conseil régional Souss-Massa qui serait l’actionnaire majoritaire car il détiendrait 34% du capital de ladite société tandis que l’Office national marocain du tourisme (ONMT) posséderait 30% selon le statut de la SDR. La volonté de diversifier le tour de table de cette société, qui élira domicile au siège du Conseil régional Souss-Massa s’est traduit par une entrée prévue de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG) à hauteur de 10% alors que la Commune urbaine d’Agadir et la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT) détiendront, à parts égales, 8% chacune. Le reste sera détenu par la Maison de l’artisan à hauteur de 10%.

Par ailleurs, la création de cette SDR pose plusieurs interrogations sur le sort du Conseil régional du tourisme d’Agadir Souss-Massa (CRT), des conseils provinciaux (CPT) et du Réseau de développement du tourisme rural (RDTR) qui représentent les professionnels du tourisme.

En effet, ladite société a été initialement prévue pour l’implémentation régionale du programme Qariati, qui regroupait 67 projets au niveau de la région Souss-Massa dans le cadre du plan de développement intégré du tourisme rural et de nature. Actuellement, la raison sociale du statut de la SDR a été consacrée à la mise en œuvre de la feuille de route régionale du tourisme, qui accuse énormément de retard (Contrat-programme régional du tourisme) et l’accompagnement du développement de ce secteur au niveau de la région.  

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page