Éco-Business

SNEP : la dynamique de croissance se poursuit

La Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie réalise un chiffre d’affaires en progression au terme du premier trimestre 2021. L’entreprise réussit également à maîtriser son endettement financier et maintient ses investissements malgré les contraintes liées à la situation sanitaire actuelle.

La dynamique de croissance de l’activité de la Société nationale d’électrolyse et de pétrochimie (SNEP) se poursuit, rompant définitivement avec la tendance baissière de 2020, marquée essentiellement par les effets de la crise sanitaire. Au terme de ce premier trimestre 2021, la filiale d’Ynna Holding performe pour enregistrer un chiffre d’affaires de 262,7 MDH, en progression de 19,3% par rapport à la même période de l’année précédente. À ce titre, SNEP continue de bénéficier d’une structure financière saine et d’un endettement maîtrisé, comme c’était le cas fin 2020. L’endettement financier de l’entreprise s’est en effet établi à 223,6 MDH, en légère amélioration par rapport au niveau atteint à fin décembre 2020. À noter que celui-ci ressortait à 257,8 MDH à fin mars 2020 contre 324,8 MDH au T1-2019.


Par ailleurs, SNEP a tenu à maintenir ses investissements malgré les contraintes liées à la situation sanitaire actuelle. Au titre du premier trimestre 2021, les dépenses y afférentes s’établissent à 47,8 MDH. À noter que SNEP a accéléré le déploiement de son programme d’investissement durant le dernier trimestre 2020, avec des dépenses atteignant les 79,9 MDH. Sur l’ensemble de l’année, les investissements se sont hissés à 131,1 MDH contre 71,5 MDH en 2019.

Pour l’entreprise, cet effort soutenu lui a garanti le déploiement réussi de l’étape de son programme d’investissement qui vise à atteindre, à partir du second semestre de l’année 2021, une capacité annuelle de production de 90 KT de PVC et 65 KT de soude.

Cette étape du programme d’investissement totalise 281,6 MDH, de 2018 à fin 2020, pour une enveloppe budgétaire de 320 MDH. Parallèlement, SNEP avait lancé le projet de rénovation de son unité de compoundage PVC pour un budget de 60 MDH dont 28,8 MDH d’investissements engagés à fin 2020. Son entrée en production serait également prévue pour le second semestre de l’année 2021. À ce stade, SNEP annonçait son intention de lancer, fin 2021, les travaux d’ingénierie relatifs à l’extension de sa capacité de production annuelle de PVC à 120 KT et de soude à 100 KT pour achever son programme global d’investissement. De ce fait, le groupe affiche un certain optimisme concernant les mois à venir. «Compte tenu de l’amélioration de la conjoncture internationale depuis le début d’année, les perspectives s’annoncent encourageantes et promettent une poursuite de la reprise économique pour les prochains mois», conclut le top management.

Aïda lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page