Éco-Business

Servier Maroc muscle son unité de production

L’investissement s’élève à 90 MDH, à Nouaceur. L’unité emploie 40 salariés en CDI, en plus des intérimaires.


Pour fêter ses vingt ans au Maroc, Servier s’affermit. Présent dans le royaume depuis 1997, après un début des opérations qui date de 1970, l’opérateur pharmaceutique vient de mettre en place une nouvelle aile de production qui a nécessité 90 MDH. Ce développement de capacité devrait permettre à l’entreprise de satisfaire ses ambitions futures. «Cet agrandissement nous permettra de fabriquer dix millions de boîtes en 2017. Notre record annuel varie, jusqu’à présent, entre 7 et 8 MDH. D’ici trois ans, nous tablons sur quinze millions de boîtes de médicaments», précise Jean-Yves Gal, directeur général de Servier Maroc.

Diversification
Nouvelle perspective de l’entreprise, son unité de production, qui se trouve à Nouaceur, sera ouverte à d’autres labos, un service qui devrait faire tourner la chaîne de production à plein temps. Globalement, cette diversification de l’activité est une réponse à un constat fait par tous les opérateurs: le marché pharmaceutique est stable. En termes de ressources humaines, l’unité emploie une quarantaine de salariés fixes, que des intérimaires rejoignent, selon le directeur général, en cas de besoin. «Quand nous en avons besoin, nous employons des intérimaires dont le nombre peut dépasser une trentaine», précise Jean-Yves Gal. Interrogé sur le petit nombre de salariés qui fait tourner l’usine de Nouaceur, le directeur général attire l’attention sur une constante du marché pharmaceutique. «De manière générale, l’industrie n’est pas labor-intensive», souligne-t-il. Pour mémoire, Servier Maroc est spécialiste en métabolisme, oncologie, système nerveux central, rhumatologie et en cardiovasculaire. «C’est dans ce dernier domaine que nous possédons notre plus grand portefeuille de médicaments», souligne le directeur général. Présent dans 148 pays, le groupe possède trois centres dédiés à la recherche, dont un à Budapest. Selon les responsables de Servier Maroc, la R&D revêt une vraie importance au sein du groupe. De fait, 25% du chiffre d’affaires y est dédié. 

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page