Éco-Business

Salon Préventica : Coup d’envoi de la 4e édition

 

160 exposants sont au rendez-vous du 11 au 14 avril. 60 conférences sont organisées autour du thème de la santé et la sécurité au travail.


Le 11 avril, le coup d’envoi de la quatrième édition du Salon Préventica a été donné à l’Office des changes à Casablanca. Rendez-vous des professionnels marocains et internationaux pour des solutions de maîtrise globale des risques, cette quatrième édition se distingue par la mise en place d’un pôle d’exposition de la sécurité dans les chantiers du BTP, par une zone dédiée à la sécurité incendie et par un focus particulier sur la sécurité routière et sur l’aménagement des espaces de travail. En marge du salon, un colloque dédié à la cyber-sécurité sera également organisé par des spécialistes informatiques. Au total, ledit salon connaît la participation de 160 exposants qui avaient réservé leurs emplacements quelques semaines avant le début dudit salon. En outre, soixante conférences seront organisées en marge du salon et devraient contribuer à attirer les 4.500 visiteurs attendus au cours des trois journées que durera le salon.

Conjoncture
Depuis 2014, année de la première édition du salon, Préventica a réussi à réunir les professionnels et les acteurs institutionnels du secteur de la sécurité au travail. Pour ces derniers, le salon est une occasion pour relancer les mesures prises dans le cadre de la politique nationale pour la promotion de la santé et de la sécurité au travail (SST). Cette politique se focalise surtout sur l’implémentation de ces mesures dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Conformément à cette politique, le plan stratégique national 2017 (PSN 2017) s’est fixé comme mission la réalisation de plusieurs objectifs. Il s’agit, entre autres, de construire un environnement de travail sain et sécurisé, de promouvoir la culture de prévention comme culture d’entreprise et de responsabiliser les managers en organisant des sessions de sensibilisation et de formation continue. Pour réaliser ces objectifs, le PSN 2017 prévoit également des actions individuelles et collectives pour faire de la prévention un moteur de performance économique. 


Salima Admi
Directrice du travail au ministère de l’Emploi

Plusieurs actions sont menées par notre département pour améliorer la santé et la sécurité au travail (SST). Il s’agit d’un volet prioritaire pour notre ministère qui a déjà entamé la mise à niveau du cadre juridique afin de le rendre plus adapté à la réalité des marchés. Nous avons aussi fait de la coopération internationale, notamment avec l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’UE un levier du développement de la SST. Nos partenariats sont par ailleurs basés sur l’échange d’expériences et c’est pour cela que nous comptons organiser au cours de cet événement une rencontre au profit des représentants des pays francophones.

De manière générale, l’effort national pour la promotion de la SST est primordial pour accompagner le développement de l’économie nationale. C’est pour cela que les mesures prises concernent des secteurs clés comme le BTP. En effet, nous menons des campagnes de contrôle des chantiers de construction et nous avons lancé en février une campagne de sensibilisation au cours de la journée nationale sur les risques dans le domaine du BTP. Nous avons aussi mis en place une charte sur la prévention des risques dans ce secteur».

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page