Éco-Business

Résultats annuels : les bénéfices de Lydec se redressent

Lydec a enregistré un chiffre d’affaires de 7,279 MMDH, au terme de l’année 2021, avec un résultat net de 67 MDH. Les investissements de la gestion déléguée se sont élevés à 924 MDH, dont 417 MDH financés par le délégataire. 

Le délégataire, en charge de la gestion de la distribution d’eau et d’électricité, la collecte des eaux usées et pluviales et l’éclairage public dans la Région du Grand Casablanca, a conclu l’année 2021 sur un trend haussier. Suite à la publication de ses résultats financiers annuels, Lydec annonce une hausse de 3,4% de son chiffre d’affaires global par rapport à l’année 2020, atteignant ainsi 7,279 MMDH. Le chiffre d’affaires du 4e trimestre 2021 s’élève, quant à lui, à 1,941 MMDH affichant une hausse de 6,8% par rapport à T4 2020, et une baisse de 2% par rapport à T4 2019. «Cette tendance s’explique par la reprise partielle de l’activité des industriels, des clients patentés (cafés, restaurants, etc.) et des administrations.

Elle reste, toutefois, inférieure au niveau d’activité de 2019», affirme Lydec dans ce sens. Par conséquent, le résultat net s’élève à 67 MDH, en amélioration de 111 MDH par rapport à 2020, et en baisse de 101 MDH par rapport à 2019. De son côté, l’excédent brut d’exploitation ressort à 1,036 MMDH, en amélioration de 143 MDH (+16,0%) par rapport à 2020 et de 21 MDH (+2,1%) par rapport à 2019. Lydec explique cette tendance par «l’amélioration de la marge de distribution (+3,1% par rapport à 2020) ainsi que des autres recettes (+32,5% par rapport à 2020), et d’autre part, par la maîtrise des charges d’exploitation qui restent quasi-stables par rapport à 2020 (+0,8%)».

Les investissements de la gestion déléguée au titre de l’année 2021, se sont élevés à 924 MDH, dont 417 MDH financés par le délégataire, accusant une baisse de 10,1% par rapport à fin 2020 et de 18,9% par rapport à 2019. Le niveau d’endettement net de Lydec atteint 995 MDH, en baisse de 350 MDH comparé à 2020 résultant, principalement, de la reprise progressive de l’activité et de la poursuite des efforts de recouvrement sur les créances nées pendant la période Covid.

Reprise de l’activité «Électricité»
Lydec assure au terme de l’année 2021, une augmentation de 4,3% des volumes d’électricité vendus, soit un chiffre d’affaires en hausse de 4%, comparé à -2,7% enregistré en 2019 en volumes vendus et en chiffres d’affaires. Ainsi, le rendement de l’activité «électricité» s’est établi à 93% à fin 2021, en baisse de 0,3 point par rapport à 2020. Pour le seul quatrième trimestre, le chiffre d’affaires s’établit à 1,160 MMDH, en hausse de 4,6% par rapport à la même période de l’année précédente (soit -1% par rapport à 2019). En volumes, les ventes d’électricité affichent une hausse de 4,2 % en raison de la reprise partielle de l’activité des industriels, atténuée par la baisse de l’éclairage public. Ces volumes restent en deçà de ceux réalisés en 2019 (-1,5%).

3,9% de hausse pour l’activité «Eau»
S’agissant des performances liées à l’eau potable, le chiffre d’affaires correspondant a atteint 339 MDH, au titre du 4e trimestre, en hausse de 3,9% par rapport à T4 2020, et de 5,9% par rapport à T4 2019. Les volumes vendus enregistrent, quant à eux, une croissance de 4% sur la même période. Lydec note que cette situation est principalement due à «une hausse des ventes aux particuliers de 3,1%, sous l’effet de la croissance du nombre de clients résidentiels et de celle de la consommation unitaire (+7% vs. 2019)». De ce fait, le rendement de l’activité d’eau potable, à fin décembre 2021, s’établit à 77%, en baisse de 0,4 point par rapport à 2020.

Le projet d’OPA toujours en cours
Lydec profitera de l’année 2022 pour poursuivre l’accompagnement du Plan de développement du Grand Casablanca en réalisant des investissements, en particulier dans les infrastructures d’assainissement pluvial. L’opérateur entend, également, continuer à améliorer la qualité de son service et sa performance globale en renforçant l’innovation, la transformation digitale et les nouvelles technologies, notamment à travers la transformation de la relation client en une expérience créatrice de valeur et la finalisation de la digitalisation des processus clientèle.

Ceci sans oublier le déploiement du projet d’entreprise Synergies 2025 qui se veut une réponse aux évolutions des enjeux économiques, urbains, environnementaux et sociaux du périmètre de la gestion déléguée. Par ailleurs, le délégataire dit être mobilisé pour la finalisation de la 2e révision du Contrat de gestion déléguée, la prise en compte des révisions économiques et la mise en œuvre de l’harmonisation des périmètres. Pour ce qui est du projet d’OPA, Lydec indique qu’elle reste dans l’attente de l’accord des autorités compétentes pour le rachat par le nouveau Suez des actions apportées à l’OPA et celles détenues indirectement par Veolia, via Suez groupe.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page