Éco-Business

Région de Fès-Meknès : le Conseil adopte son budget 2022

Le Conseil de la Région de Fès-Meknès a validé mercredi 10 novembre, à la majorité, son projet de budget, d’une enveloppe de 903,4 MDH au titre de l’année 2022. 765,5 MDH seront dédiés aux projets d’équipement, alors que 137,9 MDH seront consacrés au fonctionnement du Conseil. Les budgets prévisionnels de 2023 et 2024 seraient, respectivement, de 948 MDH et 996 MDH.

Le Conseil de la Région de Fès-Meknès valide son budget de l’année 2022. D’une enveloppe de 903,4 MDH, avec une évolution de 14,4% par rapport à celui de l’année 2021 (790 MDH), ce budget est constitué à hauteur de 874,5 MDH par les transferts du budget général de l’État, 24,4 MDH des impôts locaux et 4 MDH de ressources propres. Lors de cette rencontre, le Conseil a également dévoilé le budget prévisionnel des années 2023 et 2024, qui s’élèveraient, respectivement, à 948 MDH et 996 MDH.

Pour ce qui est des dépenses de gestion du budget de 2022, elles sont en diminution, passant de 134,9 MDH en 2021 à 137,9 MDH en 2022. Les prévisions des dépenses de gestion des années 2023 et 2024 s’élèvent, respectivement, à 128,4 MDH et 127,7 MDH, soit une diminution moyenne de 1,7% entre 2021 et 2024. Concernant le financement des projets structurants, le Conseil de la région a prévu un budget d’équipement de l’ordre de 765,5 MDH, soit 84,7% du budget total, avec une augmentation de 16,9% par rapport à 2021 (655,1 MDH). Les prévisions des budgets d’équipement des années 2023 et 2024 sont, respectivement, de 820,3 MDH et 868,4 MDH, soit une augmentation moyenne de 10% entre 2021 et 2024. Lors de la présentation des détails de ce budget, les responsables du Service des finances, du budget et de la comptabilité au Conseil de la Région Fès-Meknès ont expliqué que les crédits alloués au budget d’équipement de 2022 prennent en considération le paiement des crédits (20,8 MDH), le financement du programme de réduction des disparités territoriales (288,4 MDH), les engagements de la Région dans le cadre de ses partenariats (110,4 MDH) et le financement des projets du Plan de développement régional (PDR) pour 254,5 MDH.

Au cours de cette réunion, présidée par le président du Conseil, Abdelouahed El Ansari, il a été procédé à l’adoption des conventions relatives à la construction et l’équipement du SAMU social au niveau des préfectures et des provinces de la région, au programme de relance et de valorisation des produits de terroir, et à la création et l’extension des cités universitaires dans la région. Les membres du Conseil ont validé, également, les conventions se rapportant à la création de deux centres de santé de proximité dans la préfecture de Fès, en plus de projets faisant partie du contrat programme État-Région, dont notamment, l’acquisition de deux lots de terrains dédiés au Centre régional de l’information et la communication et à l’Ecoparc de Fès-Saïss.

Concernant la convention de partenariat avec la compagnie Air Arabia (3,6 MDH) pour la commercialisation de la ligne aérienne Fès-Agadir, El Ansari a précisé qu’elle inclura, également, la création et la promotion de deux nouvelles lignes aériennes entre la ville de Fès et les villes de Laayoune et de Dakhla. Dans une déclaration à la clôture des travaux de cette session extraordinaire, El Ansari a indiqué que les projets examinés et approuvés par le Conseil constituent le fruit d’un grand travail accompli par l’ensemble des composantes de la Région. Le but étant de réaliser des projets d’envergure et structurants dans les différents secteurs, à tous les niveaux, et susceptibles d’avoir des retombées positives sur l’ensemble de la Région.

Mehdi Idrissi / Les Inspirations ÉCO

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page