Éco-Business

Redynamisation des Chambres : la CCIS-SM donne l’exemple

La Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Souss-Massa fait partie des premières structures à adhérer à la réforme des Chambres de commerce au Maroc.

Au-delà de sa mission consultative et sa représentativité du secteur privé, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Souss-Massa a fait le choix d’être une partie prenante à l’action économique. Cet établissement public fait partie des premières structures à adhérer à la réforme des Chambres de Commerce, d’Industrie et de Services au Maroc. Un plan de développement accompagné d’un contrat-programme avec des objectifs tracés a été adopté au début de ce mandat 2015-2021. Grâce à cette feuille de route, le rôle de la Chambre a été repositionné. Néanmoins, la Chambre a déjà anticipé ce changement de cap à travers la validation de sa stratégie au début de cette mandature. Cette dernière a été en concordance avec les axes du contrat-programme puisqu’ils partagent les mêmes objectifs.


Sessions : la majorité des points en concordance avec la stratégie
Pour rappel, le plan de développement des Chambres de Commerce, d’Industrie et de Services s’articule autour de trois axes principaux. D’abord, la mise en place de mécanismes de bonne gouvernance. Ensuite, il s’agit du déploiement de prestations de service d’intérêt général et d’intérêt concurrentiel répondant aux besoins des ressortissants et des spécificités de la région. Le troisième axe de la réforme est, enfin, relatif à la réalisation de projets économiques générateurs de ressources permettant le renforcement de l’autonomie financière des CCIS et de leur fédération dans l’avenir.

De par son statut d’établissement public conformément à la loi 08-19 modifiant et complétant la loi n°38.12, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Souss-Massa a tenu, lors de cette mandature, au total, 16 sessions durant lesquelles 92 points ont été traités dans le cadre des ordres du jour. En se référant à la stratégie de la Chambre, 99% de ces points s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la stratégie et des plans d’action de l’actuelle équipe dirigeante, notamment les quatre axes afférents à la restructuration interne de la Chambre, l’impulsion de la dynamique de partenariat institutionnel, l’appui à la régionalisation avancée et le développement des prestations rendues aux TPE/PME et ressortissants. Il est également important de signaler que tous les points ont été quasiment approuvés à l’unanimité par les membres de la Chambre dans le cadre d’un travail de concertation et une approche participative. Vu son importance stratégique pour la Chambre, le volet afférent au partenariat représente 14% de l’ensemble des décisions prises par l’Assemblée générale de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services dans le cadre de la mutualisation de ses moyens avec les autres partenaires pour un meilleur développement économique.

La CCIS mise sur les partenariats
Force de proposition, la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services de la Région Souss-Massa a également mis l’accent sur le partenariat institutionnel aussi bien au niveau régional que national et international. Dans ce cadre, le partenariat stratégique noué avec le Conseil régional Souss-Massa peut être considéré comme un exemple à suivre au niveau national. En effet, grâce à ce partenariat, la Chambre et le Conseil régional Souss-Massa ont contribué au déploiement des stratégies et plans sectoriels et régionaux, notamment la déclinaison régionale du Plan d’accélération industrielle (PAI), le Plan de développement régional (PDR), la promotion territoriale de la région, en plus de la promotion de la coopération décentralisée et la diplomatie économique. Ils ont également permis la mise en place de plusieurs projets structurants d’une importance capitale pour la région. Il s’agit, notamment de la construction du complexe multiservices de la Chambre, en cours d’achèvement au quartier Tilila à Agadir, de l’amélioration de l’offre relative au foncier industriel à travers la réalisation de nouvelles zones industrielles, en plus de la mobilisation de l’assiette foncière support du projet du Technopark. S’ajoutent, ensuite, toutes les mesures prises en faveur de la promotion de l’entrepreneuriat avec l’appui octroyé aux porteurs de projets dans le cadre de l’action de l’Association Initiative Souss-Massa dédiée aux prêts d’honneur dont les deux partenaires sont les membres fondateurs de cette plateforme.

Les Inspirations Éco Docs

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page