Éco-Business

RCI Finance Maroc : PNB solide malgré la crise

RCI Finance Maroc dépasse la barre des 20.000 contrats de financement et affiche un PNB solide malgré la crise sachant que la financière a déployé un dispositif de solidarité permettant un report d’échéances de crédit sans frais supplémentaire.

La crise sanitaire a eu raison de l’activité de RCI Finance Maroc. Les réalisations de la société de financement du groupe Renault se sont affichées à fin 2020 en retrait malgré la reprise du marché automobile après la fin de la période de confinement. La nouvelle production globale s’est affichée en effet une baisse de 23,6% comparativement à l’exercice précédent. «Toutefois, en clôture d’une année 2020 marquée par le confinement, ayant fortement impacté les ventes de véhicules de Renault et Dacia, le quatrième trimestre s’est caractérisé par une reprise des ventes automobiles ayant permis la production de 831 MDH de nouveaux financements véhicules, soit plus du double de celle de l’ensemble du premier semestre», explique le top managament. À fin décembre 2020, le volume de nouveaux financements s’est établi à 2,3 MMDH contre un peu plus de 3 MMDH un an auparavant. Malgré ce contexte de baisse de la nouvelle production, RCI Finance Maroc a souhaité contribuer à l’élan de solidarité national pour la gestion de la Covid-19. La financière du groupe Renault Maroc a déployé un dispositif de solidarité complet capable de supporter ses clients et ses partenaires. En somme, 18.000 clients ont pu bénéficier des reports d’échéances gratuitement et sans aucun frais supplémentaire.


Au final, le Produit net bancaire (PNB) s’est affiché en baisse de 5,4% à 312 MDH. Pour la société de financement, le PNB est resté solide malgré la crise, grâce notamment à la montée en puissance de l’activité de services. Désormais, la société dépasse la barre des 20.000 contrats de financement confortant ainsi RCI Finance Maroc dans «sa position de leader du financement automobile au Maroc». Quant à l’encours net de la financière, celui-ci est resté plus ou moins stable à 6,6 MMDH, en lien avec l’effet combiné de la bonne tenue de l’activité Clientèle et la baisse de l’activité Réseau. En effet, l’encours lié à l’activité Clientèle (particuliers et entreprises) est ressorti en légère hausse de 0,8% à 5,5 MMDH. L’encours lié à l’activité Réseau (concessionnaires) s’est limité, quant à lui, à 1,07 MMDH, en diminution de 15,3% par rapport à l’année précédente, et ce, sous l’effet d’un apurement des stocks de véhicules financés par RCI. L’endettement financier, quant à lui, s’affiche en légère diminution à 4,9 MMDH, dont 40% vis-à-vis du marché des capitaux. La dette contractée auprès des banques s’est établi, à fin décembre 2020, à 2,95 MMDH, soit une diminution de 11,9% sur un an, quand l’endettement lié aux Bons de société de financement (BSF) a atteint 1,98 MMDH. Ce montant a augmenté de 3,1% par rapport à fin décembre 2019, illustrant la stratégie de la société de diversifier son refinancement et optimiser le coût de son passif. À noter que durant le quatrième trimestre, la société a réalisé sa première émission obligataire subordonnée, renforçant ainsi ses fonds propres et sa solvabilité.

Aida Lo / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page