Éco-Business

Programme de Rachat d’actions : et de 16 pour Maroc Telecom !

Comme à l’accoutumée, Maroc Telecom met en place un programme de rachat d’actions en vue de favoriser la liquidité du marché. La société pourrait acquérir un maximum de 1.500.000 actions, soit 0,17% du capital. 

Maroc Telecom veut favoriser la liquidité de son action cotée aux bourses de Casablanca et de Paris. «Le programme de rachat consiste à intervenir sur le marché de l’action par l’émission d’ordres d’achat et/ou de vente dans l’objectif de favoriser la liquidité de l’action», explique l’opérateur historique dans sa note d’information visée récemment par l’AMMC.

À travers ce programme, Maroc Telecom ne vise pas «la constitution d’un stock de titres afin de procéder ultérieurement à une opération financière ou à une allocation aux salariés ; l’annulation postérieure des titres rachetés ; la recherche d’un résultat financier ; ou encore le soutien du cours en s’opposant à une tendance forte du marché», lit-on dans la notice.

Dans le détail, le programme de rachat des actions de Maroc Telecom s’étale sur une durée de 18 mois (du 16 mai 2022 au 15 novembre 2023). Pour ce qui est de la part maximale du capital à détenir, «sous réserve de l’approbation par l’assemblée générale ordinaire du 29 avril 2022 de la onzième résolution, la société pourrait acquérir un maximum de 1.500.000 actions, soit 0,17% du capital», explique Maroc Telecom.

Par ailleurs, le prix maximum d’achat est établi à 185 dirhams ou sa contre-valeur en euro et le prix minimum de vente est de 97 dirhams ou contre-valeur en euro.

Dans sa note, Maroc Telecom affirme que conformément à l’article 279 de la loi 17-95 sur les sociétés anonymes, telle que complétée et amendée, «la valeur de l’ensemble des actions Maroc Telecom détenues par la société ne pourrait être supérieure au montant des réserves de la société, autres que la réserve légale». En effet, en date du 31 décembre 2021, le montant de ces réserves s’élève à 5,276 MMDH.

De ce fait, la valeur globale de l’ensemble des actions propres que la société peut donc détenir ne peut être supérieure à ce montant. Notons que le programme de rachat d’actions, que Maroc Telecom compte mettre en place, sera financé par ses ressources propres, sachant que la société présente au 31 décembre 2021 une trésorerie disponible de près de 174 MDH.

Dans le but de renforcer la liquidité du titre, un contrat de liquidité sera adossé au programme de rachat dans la limite de 20%, soit un maximum de 300.000 actions. Par ailleurs, le compte titres affecté au contrat de liquidité doit impérativement être soldé, au plus tard, à la fin du programme de rachat.

De plus, le contrat de liquidité doit être géré dans un compte distinct. Maroc Telecom fait savoir qu’il a confié la gestion de son programme de rachat à Rothschild Martin Maurel, conformément à la charte de déontologie établie par l’Association française des marchés financiers et approuvée par l’Autorité des marchés financiers (AMF).

En matière d’exécution du programme au Maroc, Rothschild Martin Maurel, en tant que prestataire de service d’investissement, a choisi la société M.S.IN avec laquelle il a conclu un contrat de sous-traitance sur la Bourse de Casablanca.

Sanae Raqui / Les Inspirations ÉCO

Maroc : polémique au sein des agences de voyage


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page