Éco-Business

Processing : HPS bien parti pour le leadership africain !

Annoncée en février dernier, la transaction portant sur l’entrée de HPS dans le capital du mauricien ICPS est maintenant bouclée.

C’est désormais chose faite! ICPS est entré dans le giron de HPS après la levée des dernières conditions suspensives liées à la transaction permettant l’entrée du spécialiste marocain de solutions et services de paiement, dans le capital de l’entreprise mauricienne. Les autorisations administratives prévues par la réglementation étant à présent données, les deux opérateurs ont signé, le 7 avril, l’acte de cession portant sur 80% des parts sociales d’ICPS, tel qu’annoncé le 9 février dernier.


Objectif: renforcer le ledarship !
L’intérêt stratégique de cette opération réside dans le positionnement d’ICPS. L’entreprise propose, en effet, des services de traitement dans le monde du paiement destinés aux banques, aux institutions financières ainsi qu’aux opérateurs télécoms. Elle possède un portefeuille riche de plus de 30 clients dans 22 pays en Afrique et en Asie, dont le groupe MCB. Dans ce cadre, la société gère plus de 6 millions de cartes, plus de 600 guichets automatiques bancaires et plus de 11.000 points de vente. Elle fournit également une plateforme monétique complète reposant sur la technologie PowerCARD, raccordée aux réseaux internationaux American Express, Diners, Discover, MasterCard, UPI et Visa et couvrant toute la chaîne de valeur. Ces prestations, ainsi que le périmètre couvert aujourd’hui par ICPS, sont d’ailleurs deux atouts sur lesquels le groupe de Mohamed Horani (photo) mise fortement, lui qui possède des bureaux dans les principaux centres d’affaires en Afrique, en Europe, en Asie, et au Moyen-Orient. «L’acquisition d’ICPS est un développement important pour HPS et permettra d’accélérer le développement de l’activité Processing du groupe en Afrique. En effet, cette transaction positionne HPS en leader du processing sur le marché africain grâce à sa présence sur une douzaine de pays en Afrique francophone et à la présence de ICPS sur une vingtaine de pays en Afrique anglophone», a souligné le management de HPS suite à la signature de l’acte de cession. Ensemble, HPS et ICPS entendent créer un centre d’expertise autour de la technologie PowerCARD en Afrique anglophone, «renforçant ainsi la position d’ICPS et plus généralement du groupe HPS dans cette région», est-il indiqué de même source. Il s’agit, également, de mutualiser les infrastructures des deux sociétés pour une meilleure efficience et une meilleure rentabilité en plus de conférer à l’activité Processing du groupe
HPS une taille critique pour adresser les clients Tier1 et Tier2 en Afrique.

Amélioration des revenus

Sur la base des états financiers d’ICPS arrêtés à fin juin 2020 et faisant ressortir un chiffre d’affaires de 100 millions de dirhams, HPS s’attend à ce que l’activité Processing consolidée à l’issue de cette transaction représente près de 25% de son activité globale. Ceci entraînerait, selon l’entreprise, «une augmentation significative des revenus récurrents du groupe qui vont ainsi atteindre 65% de l’ensemble des activités de HPS».

Sami Nemli / Les Inspirations Éco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page