Éco-Business

Pr. Moulay Lhassan Hbid : “L’UCA se distingue à travers le couronnement de ses chercheurs”

Pr. Moulay Lhassan Hbid
Président de l’Université Cadi Ayyad

Ayant le plus grand pourcentage d’augmentation du nombre d’étudiants au niveau national, l’Université Cadi Ayyad (UCA) est réputée pour l’évolution des pratiques de ses formations et d’innovation pédagogique, et l’impulsion et le soutien de l’évolution des dispositifs d’enseignement pour la réussite des étudiants. Aujourd’hui, l’UCA veut pérenniser son positionnement très honorable en mettant en place des stratégies qui prennent en considération les recommandations du ministère de tutelle. Son président, le Pr. Moulay Lhassan Hbid, nous en dit plus dans cet entretien.


Quelles sont les principales caractéristiques de votre établissement ?
L’UCA est l’une des universités publiques leaders à l’échelle nationale et régionale. Elle a veillé, depuis sa création en 1978, à assurer pleinement son rôle dans la création et la transmission du savoir et à se démarquer dans la recherche et l’innovation. Au fil des ans, elle s’est dotée d’autres structures qui ont renforcé davantage le paysage de l’enseignement supérieur. L’UCA compte près de 15 établissements dans les villes de  Marrakech, Kelaât Sraghna, Safi et Essaouira. Aussi, l’UCA se distingue à travers le couronnement de ses chercheurs. Ces distinctions illustrent bien la dynamique à l’œuvre et font honneur à notre institution et à tout le Maroc.

Comment avez- vous surmonté la crise sanitaire de la Covid-19 et quelles ont été vos adaptations pédagogiques ?
L’UCA est réputée pour l’évolution des  pratiques de ses formations et d’innovation pédagogique, et l’impulsion et le soutien de l’évolution des dispositifs d’enseignement pour la réussite des étudiants.  D’ailleurs, dans le souci de modernisation des pratiques de formation et de gouvernance, l’UCA a mis en place une stratégie globale de mise à niveau numérique, mettant le facteur humain au cœur du dispositif. À l’heure de la pandémie du coronavirus et après l’état d’urgence sanitaire déclarée, les cours en présentiel ont été arrêtés dès le 16 mars 2020 dans l’ensemble des établissements de l’UCA. L’enseignement a basculé, dans la plus grande urgence, vers les cours à distance. Il s’agit là d’un grand défi qui devait être relevé. En effet, les enseignants et le personnel administratif et technique de l’UCA se sont mobilisés pour assurer la continuité pédagogique. Ils ont répondu avec un volontarisme exceptionnel. En effet, et afin d’assurer la continuité pédagogique suite à la crise de la Covid-19, l’UCA a pris d’importantes mesures préventives telles que:
– accompagner les enseignants dans la production des contenus pédagogiques numériques ;
-former les enseignants à l’appropriation pédagogique des outils numériques ;
-améliorer l’accessibilité des étudiants aux ressources et aux contenus pédagogiques ; -développer les compétences pédagogiques et numériques chez les enseignants nouvellement recrutés ;
-développer les compétences pédagogiques et numériques chez les docteurs et doctorants de l’UCA ;
-organiser des événements scientifiques dédiés à l’usage du numérique;
-améliorer la visibilité numérique de l’UCA.

À quel niveau vous situez-vous dans l’écosystème de l’enseignement et de la formation au Maroc ?
L’UCA est très attractive puisqu’elle a le plus grand pourcentage d’augmentation du nombre d’étudiants au niveau national. Nous réajustons nos actions pour nous aligner sur les standards internationaux, à travers une stratégie qui se fonde, entre autres, sur une offre de formation complète, lisible, pluridisciplinaire et reconnue, une recherche au meilleur niveau national et international et une gouvernance innovante et adaptée. Certaines formations sont proposées en mode hybride qui favorisent une pédagogie active, l’autonomisation des apprenants et leurs capacités à travailler en groupe. Ainsi l’UCA est résolue à garantir une meilleure intégration de ses étudiants dans leur environnement en innovant en termes d’accompagnement et de suivi. L’architecture des formations dispensées par l’UCA permet de doter ses étudiants de nouvelles compétences transversales et disciplinaires afin de réussir leur insertion dans le monde professionnel et favoriser l’employabilité.

Depuis des années votre établissement figure en bonne place dans le classement des meilleures universités du Maroc. Comment expliquez-vous ce succès ?
La pérennisation du positionnement très honorable qu’a l’UCA dans les classements constitue un des défis les plus cruciaux que notre université a réussi à relever. À cet effet, l’UCA met en place des stratégies qui prennent en considération les recommandations du ministère de tutelle, du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation, et de la recherche scientifique, ainsi que les résultats des études et des plans mis en place. La stratégie de l’UCA se focalise sur la consolidation de ses acquis et sur la projection vers l’avenir de l’enseignement supérieur. La recherche scientifique est une des ossatures de notre rayonnement national et international. La stratégie de l’université en la matière vise la structuration de la recherche autour des thématiques sociétales liées aux besoins de la région de Marrakech-Safi et la fédération des structures de recherche avec la mise en place de groupes de recherche homogènes. L’UCA compte 67 laboratoires de recherche avec 3 centres de recherche qui se penchent sur des thématiques innovantes et d’actualité.

Quels sont vos principaux faits d’armes de ces deux dernières années ?
Lors de ces deux dernières années, l’UCA a dû faire face à des circonstances exceptionnelles marquées par la propagation de la pandémie de Covid-19. Dans le contexte de cette conjoncture, l’UCA a délocalisé les examens de la session de printemps pour l’année universitaire 2019-2020 afin d’éviter aux étudiants les multiples déplacements à travers la mise en place de 17 centres d’examens provinciaux et régionaux. En ce qui concerne l’aspect logistique, l’université a œuvré pour fournir tous les moyens nécessaires, afin d’assurer les conditions de sécurité sanitaire en adoptant des protocoles sanitaires et préventifs stricts. Aussi, ces deux dernières années ont connu l’engagement de l’UCA dans une dynamique de projets innovants en phase avec la feuille de route de la régionalisation avancée, édictée par SM Mohammed VI, et synchrone avec la politique de développement de l’Université. La stratégie de l’UCA à l’horizon 2023, à travers de grands projets de développement, a déployé des actions dans l’objectif d’appréhender un environnement complexe et mouvant, d’accompagner le nouveau paradigme qui implique des exigences et des attentes nouvelles du monde socioéconomique, et de faire face à la massification. Dans le cadre d’élargissement de l’offre de l’enseignement, la rentrée universitaire 2021-2022 connaîtra l’ouverture de l’Ecole supérieure de technologie de Kelaât Sraghna. Au cours de l’année 2022, une Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales (FSJES) sera construite à Kelaât Sraghna, alors que la construction de l’Ecole nationale supérieure d’arts et de design à Essaouira, de la Faculté des sciences appliquées à Chichaoua seront lancés en 2022.

Alors que le Maroc s’apprête à amorcer un nouveau départ dans la dynamique de la reprise économique, après deux ans de crise liée à la Covid-19. Quelles sont les différentes offres que vous proposez à vos étudiants pour la rentrée universitaire 2021/22, notamment pour les Bac+5, et plus ?
La rentrée universitaire 2021-2022 connaîtra l’instauration du nouveau système Bachelor(bac+4) qui se veut une réponse aux attentes de la société et du marché de l’emploi et un dispositif de promotion des compétences des étudiants.
En continuité avec l’architecture des licences et Bachelor, l’UCA compte actuellement 72 masters, masters spécialisés et masters en sciences et techniques qui distinguent trois domaines : 30 en Sciences et techniques, 23 en Droit économie et gestion et 19 en Sciences humaines. Ainsi, les masters dominent avec 62% reflétant la connotation recherche de l’UCA. Au niveau de l’ingénierie, notre université propose 16 formations à travers les Ecoles nationales des sciences appliquées de Safi et Marrakech et la Faculté des sciences techniques Marrakech.  Aussi, l’Ecole nationale de commerce et de gestion Marrakech offre aux étudiants sept filières dans les domaines du management, du commerce et de la gestion qui répondent aux attentes et à la dynamisation de l’environnement socio-économique et industriel de la région et de la nation.

Les métiers des nouvelles technologies sont très plébiscités ces dernières années. Ils le seront davantage dans le monde post-Covid. Qu’est-ce- que vous proposez cette année à vos étudiants désireux de faire carrière dans ces métiers du futur ….?
Secteurs innovants par excellence, l’informatique et l’électronique ont de beaux jours devant eux. Ils offrent une grande diversité de métiers et de belles opportunités aux jeunes diplômés, recherchés pour leurs compétences pointues. Dans cette optique, la carte de formation de l’UCA a été enrichie par l’accréditation des formations suivantes:
-Bachelor en Ingénierie des systèmes d’information (FSSM) ;
-Bachelor en Intelligence artificielle et sciences de données (FSSM) ;
-Bachelor en Networking système et cyber sécurité(FSSM) ;
-Diplôme d’ingénieur en Génie cyber-défense et Systèmes de télécommunications embarqués (GCDSTE) (ENSAM);
Diplôme d’ingénieur en Génie informatique et intelligence artificielle (ENSAS).q

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO Docs


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page