Éco-Business

Plus de 92% de la volaille commercialisée échappe au contrôle

Seuls 8% du poulet produit au Maroc sont contrôlés, alors que 92% de la production transitent par le circuit informel échappant à tout contrôle, a indiqué mercredi à Rabat, le président de l’Association nationale des abattoirs industriels avicoles (ANAVI), Omar Benayachi.


Le circuit informel de la filière avicole marocaine compte près de 15.000 tueries, a souligné Benayachi lors d’un séminaire sur la mise à niveau de la filière d’abattage des volailles, notant que le caractère informel de ce circuit s’explique, d’une part, par l’exercice de l’activité sans autorisation sanitaire préalable et, d’autre part, par une autorisation uniquement de vente de poulet vif étendue de fait à l’abattage.
Il a relevé que les circuits non agréés comprennent les grosses tueries, les marchés de gros et les souks, exerçant dans des conditions ne respectant pas les normes sanitaires, affirmant que ces tueries artisanales non contrôlées ont des conséquences néfastes sur l’environnement et les consommateurs.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page