Éco-Business

Oppo s’attaque au marché nord-africain

Le fabricant chinois vient d’annoncer le lancement de son nouveau F1s en Afrique du Nord simultanément avec l’ouverture d’un centre marketing pour développer sa marque dans la région MENA.


Le nom d’Oppo, étoile montante de la téléphonie mobile mondiale, ne veut, peut-être, pas dire grande chose pour les utilisateurs lambda au Maroc, et dans toute la région MENA. Cela est en train de changer. En effet, le quatrième fabricant mondial en termes de part de marché (PDM) valeur, connaît depuis son lancement, en 2008, une ascension fulgurante sur le marché chinois, estimé à 1,2 milliard de clients potentiels. Pour renforcer son développement sur le marché du Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Oppo a annoncé, mercredi 19 octobre 2016, le lancement, en grande pompe, de son nouveau smartphone F1s dans la région MENA, et a choisi la capitale égyptienne pour ce faire. En parallèle du lancement de ce nouveau smartphone-caméra, Oppo a également ouvert un centre marketing dédié au développement de sa marque au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Diversification
Les responsables d’Oppo ne le cachent pas : leur cible première est les jeunes. Pour les attirer et les fidéliser, ils ont choisi de développer et de mettre en avant les fonctionnalités d’appareil photographique de ce modèle, un usage qui représente désormais un des premiers facteurs derrière la décision d’achat des smartphones. «Nous savons que les consommateurs locaux seront satisfaits par cet appareil, par son design et par la puissance de ses caméras. Le F1s a prouvé son incroyable succès à travers le monde, et nous sommes impatients de le lancer localement et de développer notre marque dans la région», a souligné Andy Shi, directeur de Marque Oppo MENA Occupant la deuxième place derrière Huawei et devant Vivo sur le marché chinois, Oppo est le quatrième fabricant mondial de téléphones mobiles. En termes de performance, l’entreprise chinoise a réussi à doubler ses parts de marché en un an seulement. En effet, selon les dernières statistiques, l’entreprise a écoulé 15 millions de téléphones au cours du deuxième trimestre 2016, ce qui correspond à 14% des ventes mondiales. La stratégie d’Oppo est simple, des grandes campagnes d’affichage, un réseau de distribution fort et des revendeurs exclusifs auxquels une grande marge est accordée. Au Maroc, Oppo s’est adossé à 800 revendeurs, qui constituent, depuis mars 2015, une force de frappe non-négligeable. 


Andy Shi
Directeur d’Oppo MENA

Les inspirations ÉCO : Vous pensez que vous serez capables de gagner des parts de marché supplémentaires après le retrait du marché d’un des produits d’un de vos plus grands concurrents ?  
Andy Shi : Nous restons attentifs à ce que passe dans le marché de la téléphonie mobile et nous essayons de nous concentrer sur notre propre activité pour offrir le meilleur à notre clientèle.  

Avez-vous réalisé l’objectif annoncé lors de votre lancement au Maroc, à savoir vous accaparer de 10% du marché marocain en deux ans ?
Concernant tous les pays nord-africains, nous ne fixons pas d’objectif en matière de parts de marché mais nous faisons tout notre possible pour satisfaire nos clients.

Qu’en est-il de votre réseau de distribution au Maroc et en Afrique du Nord ?
Nous disposons d’un réseau de 800 revendeurs au Maroc et nous continuons à nous développer afin d’être toujours proches de notre cible.

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page