Éco-Business

Opel Astra ou l’Allemagne en formule “all-inclusive”

Figurant dans le top 5 de son segment, l’Astra est bien partie pour prolonger son succès au Maroc, surtout depuis qu’elle est disponible dans son ultime version, légèrement relookée, mais abondamment équipée.

Dans le segment des compactes où l’offre est abondante, l’importateur marocain d’Opel se démarque par une stratégie pourtant simple: proposer l’Astra en une seule finition ultra-équipée. Une décision à la fois pertinente et habile au vu de ce que procure cette Allemande. D’abord en matière de technologies embarquées, ensuite pour ce qui est de son comportement dynamique. Une formule qui a tout pour plaire, à l’image du design qui a eu droit à une petite cure de jouvence.

Un look toujours d’actualité
Sans nous étaler sur le design qui reste, avant tout, une affaire de goût, l’Astra se situe toujours dans le top 5 des compactes les plus désirables du moment, si bien que son dernier lifting s’est limité à de menues retouches extérieures. On note une calandre affinée, un remodelage du bouclier avant… Et c’est tout ! Même la signature lumineuse n’a pas évolué. Logique, puisqu’elle est toujours d’actualité avec des LED formant un graphisme en boomerang, à l’avant comme à l’arrière. Le plus gros changement ne se voit pas à l’œil nu : il se jauge face au vent ! En effet, après une série d’ajustements de la carrosserie et des centaines d’heures de travail en soufflerie, l’Astra gagne énormément en aérodynamisme avec un Cx (coefficient de pénétration dans l’air) ramené de 0,29 à 0,26 ! Cela signifie que sa ligne de toit arquée s’avère aussi bénéfique que plaisante à regarder, mais aussi que son diesel consomme encore moins qu’avant. Enfin, l’auto est campée sur de belles jantes alu’ de 17’’ et se déverrouille par simple approche du conducteur qui n’a pas à sortir le plip de sa poche. Très pratique.

À bord, confort et praticité
Idem pour les sièges avant qui sont ajustables dans tous les sens, y compris la longueur d’assise et le soutien lombaire. En fait, il s’agit de sièges brevetés AGR pour «Aktion Gesunder Rücken» (l’Association allemande pour la santé du dos). Même sur une longue distance, le conducteur ne se plaindra pas d’un quelconque inconfort. Cela, d’autant plus qu’il profite d’un accoudoir central réglable et d’une série d’aspects pratiques. C’est le cas des miroirs de courtoisie éclairés et des petits rangements pouvant fixer stylos, cartes de visite et pièces de monnaie dans la boîte à gants. Moderne et soigné, le poste de conduite combine chrome et habillages noirs. Les adeptes de couleurs pourraient s’en plaindre, mais ils comprendront aussitôt que la qualité et la rigueur l’emportent sur la fantaisie. À l’arrière, les places offrent un espace plus que correct, tout comme le volume du coffre qui se chiffre à 370 litres. Entre les compteurs ronds, le combiné d’instrumentation intègre un écran numérique qui renseigne sur les données de conduite et les échéances d’entretien. Plus grande et tactile, la dalle de la console centrale regroupe plusieurs commandes comme les réglages du véhicule, la musique et la connectivité téléphone. Une interface multimédia évoluée puisqu’elle permet la réplication d’un smartphone, étant compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

Suréquipée et fun à conduire
Là où cette Astra fait fort, c’est avec ses équipements et technologies embarqués. Jugez-en par vous-mêmes : clim’ auto bizone, radars de stationnement av/ar, caméra de recul, démarrage par bouton, frein de parking électrique, rétros rabattables électriquement et intégrant la surveillance des angles morts, capteur de pluie, allumage auto des feux, etc. Tout y est, dans cette finition dite «Élégance». Mais encore ? Cette Opel reçoit un module de stationnement mains libres, une alerte de collision avec freinage d’urgence et même un avertisseur de dérive avec correction automatique de trajectoire ! Au volant, le 1.5 l diesel s’avère très agréable à conduire. Fort de ses 122 ch de puissance et 300 Nm de couple, ce bloc offre du répondant à chaque accélération. Conduite toujours, on apprécie la souplesse de la direction doublée d’un bon tarage des suspensions et d’un freinage efficient. Là encore, l’Astra ne démérite pas, tout en profitant d’une boîte automatique à 9 vitesses qui ne grève pas la consommation, celle-ci étant annoncée à 4,6 l/100 km en cycle mixte. Bref, que de qualités qui justifient amplement un tarif au cœur du segment, soit 229.900 DH.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco

Baisse des prix du carburant : 1 milliard de DH de perte pour les distributeurs



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page