Éco-Business

Olivier : la filière à l’école d’OCP

Le groupe OCP poursuit son compagnonnage avec les agriculteurs et lance le nouveau programme de son dispositif itinérant Al Moutmir. Dédié à la culture de l’olivier, la nouvelle édition de ce dispositif ambitionne d’accompagner 1.800 producteurs dans plusieurs provinces du pays.

Dans la province de Kelaât Sraghna, les agriculteurs doivent creuser jusqu’à 140 m de profondeur pour trouver de l’eau. Les sources du liquide précieux, qui jadis se trouvaient à seulement 30 mètres, à portée de main des cultivateurs, ont quasiment tari. Résultat, les producteurs d’olive de cette partie du pays, qui dépendent de cet ingrédient indispensable à leurs activités, ont vu leur production fondre sous les effets de la sécheresse qui malmène, ces dernières années, les cultures dans plusieurs régions du Maroc. Dans la même foulée, le litre d’huile d’olive fraîchement récoltée a flambé pour atteindre les 75 DH au niveau des coopératives. C’est dans ce contexte difficile que le groupe OCP a justement lancé son dispositif itinérant.

Al Moutmir dans la province de Kelaât Sraghna
Dédié à la culture de l’olivier, ce dispositif, qui s’inscrit dans la continuité des dispositifs itinérants organisés depuis septembre 2018, vient contribuer à la dynamique agricole nationale à savoir la stratégie nationale «Green Generation», et ce, pour une agriculture durable et éco-efficiente au Maroc. Il vise, entre autres, à disséminer les bonnes pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, notamment la fertilisation raisonnée basée sur un itinéraire technique scientifique intégré, maintenir et renforcer les liens avec les agriculteurs, acheminer les farmer solutions au plus près des agriculteurs et faciliter leur familiarisation avec les nouveaux outils technologiques agricoles.

Dans quatre régions du pays, ce programme a pour but également de connecter les agriculteurs avec les partenaires fabricants-distributeurs d’engrais et leurs réseaux de revendeurs. Cela va de la présentation de l’offre produits à la mise en contact des agriculteurs avec les distributeurs, les points de vente smart blenders et les revendeurs. Lancé ce 20 décembre autour d’une centaine d’agriculteurs de la province située à quelques kilomètres de Marrakech, ce nouveau programme du principal partenaire des travailleurs de la terre se déroulera en 4 étapes, à raison de trois jours par étape. Les objectifs d’Al Moutmir sont ambitieux. Il est question notamment d’accompagner plus de 1.800 agriculteurs.

Au menu, plusieurs ateliers pour la promotion des bonnes pratiques agricoles dont l’analyse du sol, la fertilisation raisonnée, les engrais mis sur le marché par nos partenaires fabricants-distributeurs d’engrais et leurs écosystèmes de revendeurs et la vulgarisation des bonnes pratiques de la taille des arbres d’olivier. Parmi les nouveautés de cette édition, l’introduction d’ateliers de sensibilisation et d’accompagnement pour la gestion des ressources hydriques et qui seront animés par des experts de l’UM6P.

Après la région Marrakech-Safi, les équipes du géant des phosphates et de ses produits dérivés se rendront à El Attaouia, du 20 au 22 décembre avant de poursuivre leur route jusqu’à la région de Béni-Mellal-Khénifra, plus précisément dans les provinces de Béni-Mellal et d’Ouled Yaich du 27 au 29 décembre. Pour l’étape de l’Oriental prévue du 10 au 12 janvier 2023, le programme itinérant est attendu dans les provinces de Taourirt et d’Ahl Oued Za. La région Fès-Meknès, elle, va accueillir la quatrième étape de ce périple du 17 au 19 janvier. OCP n’est pas à son premier coup d’essai. Dans le cadre du développement de la filière oléicole, l’initiative Al Moutmir a consacré plus de 4.700 plateformes de démonstration (PFD) de l’olivier depuis 2018.

Ces plateformes ont été réparties sur l’ensemble des bassins de production, tout en ciblant les divers modes d’exploitation et de conduites (bour, irrigué gravitaire et goutte à goutte) et les différentes variétés. Plus de 1.251 plateformes de démonstration de l’olivier sont prévues pour la campagne agricole 2022-2023 au niveau national, réparties sur 27 provinces, dans 160 communes, au profit de 630 agriculteurs bénéficiaires directs et 6.000 bénéficiaires indirects.

Le programme des PFD a permis l’amélioration des rendements allant de 18% à 22%. Le programme de production intégré adopté dans ces plateformes a aussi contribué à améliorer la marge bénéficiaire des agriculteurs allant de 28% à 34%. L’utilisation d’engrais adaptés et l’encadrement des agriculteurs par les ingénieurs agronomes d’Al Moutmir, au niveau des PFD de l’olivier, ont permis de promouvoir les techniques de fertilisation raisonnée et de stimuler par conséquent la demande pour les engrais de fond (4 formules régionales olivier, 12 formules provinciales et plus de 430 formules spécifiques produites au niveau des points de vente Smart Blender).

La culture de l’olivier au niveau de Rhamna
Le bassin oléicole Haouz Tassaoute englobe les cinq provinces de Marrakech, Al Haouz, Chichaoua, Rhamna, Kelaât Sraghna relevant de la Région Marrakech-Safi. La superficie oléicole de ces provinces est estimée à 200.000 ha, soit 82 % de la surface de la région Marrakech- Safi et 18 % de l’oliveraie nationale. Ces superficies ont connu un accroissement notable de 41% entre 2008 et 2020 grâce aux efforts déployés dans le cadre du Plan Maroc Vert. La production en 2019-2020 dans la région Marrakech-Safi est estimée à 283.000 tonnes (plus de 18 % de la production nationale) contre 223.000 t enregistrée la campagne précédente, soit une augmentation de 21 %.

Al Moutmir au niveau de Rhamna, c’est plus de 3.250 analyses de sol au profit de 3.250 agriculteurs, dans 63 commune rurales. A cela s’ajoutent 2.250 plateformes agriculteurs accompagnés et 368 plateformes de démonstration installées dans la zone de Rhamna dont plus de 198 dédiées à l’olivier chez 80 agriculteurs au niveau de 20 communes rurales, entre autres résultats.

À l’actif du dispositif également, plus de 980 ha cultivés en semis direct au profit de 288 agriculteurs, 2 semoirs mis à la disposition de deux organisations professionnelles; ainsi que 300 formations dispensées au profit de 1.900 agriculteurs dans 40 communes rurales. Rappelons que pour la campagne agricole 2022-2023, ce sont plus de 20.000 agriculteurs qui ont été accompagnés directement. Ce qui représente un total de 70.000 agriculteurs depuis le lancement de l’initiative Al Moutmir en 2018 dans plus de 44 provinces couvertes.

Khadim Mbaye / Les Inspirations ÉCO

Investissement : voici où placer son argent en 2023 au Maroc



Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Bouton retour en haut de la page